lundi 6 juin 2016

Vos lectures #117: L'organisation Wong de Guy Adrian

Couverture de L'organisation Wong  Un journaliste scientifique bien tranquille et un peu marginal démarre une étude sur les nano-technologies en Californie. Il est intrigué par les activités de WONG, nouvelle société high-tech, et mène l'enquête avec une collègue et amie féministe. Leurs investigations les mèneront jusqu'en Chine où ils seront intégrés à l'Organisation WONG. Cette "techno-secte" à but humanitaire rend ses membres immortels et très performants. En ces années 2020, les problèmes de réchauffement climatique et de leadership mondial entre les Etats-Unis et la Chine ont pris un tour critique ; nos deux héros vont-ils quitter l'emprise de la secte ? La troisième guerre mondiale pourra-t-elle être évitée ? La recherche d'immortalité de certains pourrait changer notre futur.

Ce livre a été lu dans le cadre de mon partenariat avec Publishroom, maison d'auto-édition. Vous pouvez retrouver cette histoire sur cette page, ici!

Mon avis:
  Nous sommes en 2020. Pierre-Jean, aka PJ est une fringant soixantenaire, journaliste scientifique qui enquête sur la nano-technologie pour arrondir sa retraite plutôt médiocre. Assez sympathique, c'est un personnage très intelligent, proche de son fils et qui aime profiter des petites joies que la vie lui offre. Au fil des ses investigations, il va devoir faire appel a une ancienne maîtresse, spécialiste en informatique.
  C.J est une anarchiste féministe pimpante, qui assume totalement sa lobido débridée. En farfouillant un peu trop près dès agissements de l'organisation Wong, les deux compères vont être enlevés et découvrir ce qui se cache derrière l'image médiatique et philanthropique que donne cette organisation.
  Si parfois j'ai eu un peu de mal avec les dialogues, très longs, techniques et explicatifs, je dois avouer que ce livre est très fort pour pousser le lecteur à s'interroger sur les agissements de l'Homme et sa responsabilité concernant la pollution et le climat. 
  Loin de tout ce que je pouvais imaginer, l'auteur nous ouvre les portes sur une utopie dans laquelle les hommes auraient tous accès a une vie saine, de l'éducation et surtout vivraient sur une planète propre
  Au fil des pages, si on ne peut qu'adhérer aux idées de bases proposées, certaines font un peu froid dans le dos. Cependant, l'Homme étant ce qu'il est, avide de pouvoir et d'argent, les limites du projets vont rapidement apparaître.
  Cette science-fiction est très bien faite et très intéressante à lire. Et si la fin est un peu rapide selon moi, elle laisse pas mal de questions en suspend. 
Réactions :

5 commentaires:

  1. Je vas passer mon tour celui-là !
    Merci quand même pour ta chronique !

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup ce genre, alors je note, ça a l'air très sympa !

    RépondreSupprimer
  3. Je passe mon tour aussi, ce n'est pas du tout mon style mais alors là pas du tout! Merci pour le partage!

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour la découverte, je ne connaissais pas du tout !

    RépondreSupprimer