samedi 7 mai 2016

Vos lectures #113: Théys de Karine Rolland


Couverture de Théys    Nichée au coeur de la forêt tropicale, la tribu des Kawaka est victime d’un déluge qui balaie son village. Quinze ans plus tard, les destins d’Olàn et Téa, anciens enfants membres de la tribu, ainsi que Natko, l’arbre guérisseur de la forêt, vont se recroiser à Théys.
   Olàn, missionné par un laboratoire pharmaceutique, revient sur sa terre natale afin de trouver une plante capable de soigner une épidémie. Téa, devenue journaliste, est aux prises avec le maire de Théys, un industriel mafieux. Quant à Natko, il doit se battre pour sa survie, menacé d’abattage dans un proche avenir...


Ce livre a été lu dans le cadre de mon partenariat avec Publishroom, maison d'auto-édition. Vous pouvez retrouver cette histoire sur cette page, ici!






Mon avis: 
  Plus qu'un roman, j'ai trouvé que ça ressemblait à une fable onirique.
 Téa est une jeune femme déracinée qui fait tout pour sauver sa petite île qu'un homme ignoble a détruite avec la pollution et la corruption. Forte et prête à tout, elle refuse de baisser les bras. 
  Olàn lui a tout oublié de son passé mais garde inconsciemment des capacités et des acquis qui lui viennent de son enfance dans la fôret.
  Ces deux êtres qui se connaissent depuis toujours mais se sont perdu de vue dans des circonstances dramatiques vont devoir réapprendre à se faire confiance pour lutter ensemble. 
  Le petit plus ici, c'est que la Nature est un personnage très important, de même que les animaux. En effet Natko, l'arbre central du village d'autrefois est aujourd'hui seul mais possède un esprit et une âme. Le voir dialoguer avec les animaux, aimer, regretter rend l'histoire très émouvante
  Tous ces personnages subissent les effets d'une pollution intensive. L'argent a prit le pas sur tout sens moral et, en dehors du comportement des animaux, il est clair que si l'homme ne se reprend pas en main, tout ce qui se passe dans l'histoire pourrait tout à fait être transposable dans notre réalité.
  Loin de nous faire la morale, l'auteure imagine un monde qui va tout droit vers la catastrophe à cause de la bêtise humaine. Joliment écrit, avec beaucoup de poésie, Théys pourrait être un magnifique petit paradis!

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire