lundi 25 avril 2016

Vos lectures #109: Le ventre et l'oreiller de Nicole Batlaj

  Une nuit, place de l’Ecole militaire, la narratrice rencontre Michel. Michel qui vit dans la rue, qui murmure silencieusement pour apprivoiser sa solitude, psalmodiant les béatitudes de César Franck. Peu à peu, tous deux s’apprivoisent. Il lui ouvre les portes du secret de ses nuits, faites d’alcool, de dangers et de délires. Elle lui ouvre les portes de son enfance, de sa mélancolie. Elle lui offrira un gîte, un accueil, une trêve et lui sa présence, solide et apaisante.

Ce livre a été lu dans le cadre de mon partenariat avec Publishroom, maison d'auto-édition. Vous pouvez retrouver cette histoire sur cette page, ici.





Mon avis:
  Ces quelques pages d'une grande pudeur parle de respect et de dignité. Michel est un sans-abri touchant qui ose saisir la main qui lui est tendue par une inconnue un soir de grand froid. Très pudiques, les deux personnages vont s'aimer, se comprendre et se respecter. Avec délicatesse, Nicole Batlaj nous rappelle que la misère est tout près de nous. Mais surtout, elle évoque la méchanceté avec laquelle les personnes sans abri qui n'ont déjà rien peuvent être traités. Grâce à elle, nous apprenons à connaître Michel, ses failles et ses traumatismes. 
  Ici, le Ventre et l'Oreiller sont les symboles de l'amour et du réconfort, ces besoins primaires qui animent chaque Homme.
 Cette courte nouvelle (55 pages environ) est écrite avec beaucoup de poésie. Les phrases sont courtes, parfois complexes c'est vrai, mais cela reste très beau et facile à lire.
Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire