lundi 18 avril 2016

Vos lectures #107: Bad de Jay Crownover (3 vol.)

Couverture de Bad, Tome 1 : Amour Interdit  Il s’appelle Bax. Un nom qui fait trembler tout le quartier de The Point. Un nom synonyme de violence, un nom synonyme de sang. Et aujourd’hui, Bax a bien l’intention de le faire couler pour obtenir des réponses. Car il vient de sortir de prison après cinq années ; 1 826 jours passés derrière les barreaux, sans bière, sans fille, sans rien, pas même la garantie d’en ressortir vivant. Et pour commencer, il doit trouver Race, celui qu’il considérait comme son meilleur ami, pour lui poser quelques questions sur cette fameuse nuit où tout a basculé. Elle s’appelle Dovie. La survie dans The Point, ça la connaît. Elle a même établi quelques règles. Règle n°1 : se la jouer discrète, par exemple en s’habillant comme un mec et en cachant sa crinière rousse. Règle n°2 : éviter de sortir avec les types du coin. Règle n°3 : ne jamais rien devoir à personne. Mais lorsque Race, son frère, disparaît mystérieusement, Dovie n’a plus le choix. Adieu les règles, bonjour le danger. Car son seul espoir de retrouver son frère tient en trois lettres : Bax.


Certaines scènes sont destinées à un public majeur et averti.

Mon avis: 
  Si il y a une chose que l'on doit reconnaître à Jay Crownover, c'est qu'elle casse les codes des romances habituelles chez Harlequin! Je suis tombée sous le charme de sa plume en lisant Marked Men. Et son talent ne s'est pas démenti ici! D'ailleurs, ma M. adorée qui l'a lu avant moi, m'avait prévenue: les héros sont bien dessinés et la ville en elle même est un personnage tant elle est importante (d'ailleurs, l'auteure elle-même le dit à la fin).
  Tour à tour, nous lisons l'histoire du point de vue de Bax, puis de Dovie. Tous deux ont le même passé difficile au coeur de The Point, pourtant, ils sont diamétralement opposés
  Bax sort de prison et tient à retrouver son meilleur ami qui l'y a envoyé. Et dans le genre mauvais garçon , Bax en a la palme. Brutal, sans pitié, il n'a pas peur de se battre et il ne fait aucune concession. Et au lieu de trouver Race, il tombe sur la soeur de celui-ci, Dovie.
  Comme lui, Dovie a grandi avec une mère pas vraiment présente dans un milieu violent mais pour autant, elle a une aura positive et elle se bat pour s'en sortir et aider les autres jeunes. Comme elle aussi elle veut retrouver son frère, elle va pousser Bax dans ses retranchements pour l'aider. Car sous ses airs de gentille fille, elle reste une habitante de The Point. Elle en connaît les codes, les quartiers, les dangers et elle est prête à les affronter. 
  J'ai beaucoup aimé le fait que Dovie ait ce caractère si bien déterminé. Elle ne renie jamais son côté sombre qui lui vient de son enfance. Et elle veut pousser Bax a accepter que lui justement, n'est pas que le mal. Quant à Bax, prêt a provoquer le pire pour elle, il est terriblement attachant.
  Et autout d'eux, en fil conducteur, The Point est toujours là, dure et brutale, dirigée par un homme qui veut contrôler Bax a tout prix.  
   J'ai vraiment aimé tout cet univers sombre. Les personnages ne sont pas tout propres. Et surtout, même si nous sommes dans une romance et que nous savons déjà que les deux héros vont finir ensemble, la surprise est au rendez-vous. Les révélations sont pile au moment parfait mais tout ne devient pas "parfait" justement!
  Je n'ai qu'une hâte c'est de lire le tome 2! 

Couverture de Bad, Tome 2 : Amour Dangereux   Pour Brysen, l’amour, ce n’est clairement pas au programme. Sa vie est bien trop remplie pour y caser un homme. Car, en plus de ses cours à la fac et de son job de serveuse, il faut aussi qu’elle s’occupe de sa famille qui part à la dérive depuis que sa mère dépressive a décidé de se soigner à la vodka. Non, vraiment, elle n’a pas le temps de s’amuser. Et encore moins de s’amuser avec Race, le frère de sa meilleure amie, dont la simple vue embrase tous ses sens. Elle ne doit surtout pas craquer, d’autant plus que le beau blond est aussi sexy que dangereux, et on murmure dans The Point qu’il est le nouveau roi de la ville… Alors, à chaque fois qu’elle le croise, Brysen met un point d’honneur à être aussi désagréable et méprisante que possible. Mais manifestement, il en faut plus que ça pour décourager Race. Et elle sait pertinemment que, lorsqu’il se décidera à passer à l’attaque, elle ne sera pas de taille à résister.

  




Mon avis: 
  Retrouver The Point après les grands changements du premier tome a été un vrai bonheur. Et c'est sur le même mode narratif, en altérant les points de vue, que nous sommes à nouveau happés par cette ville addictive.
  Race, est ici le personnage principal. Et contrairement à Bax, il n'est pas aussi sombre. S'étant promu chef de la ville, il veut surtout éviter qu'une nouvelle brute sans scrupules n'en prennent le pouvoir et ne fasse plus de dégâts. Si il ne cache pas pour autant ses activités illégales, il n'en garde pas moins une conscience et il sait que sans lui, la ville pourrait être bien plus dangereuse.
  Brysen, elle est une jeune fille secrète qui cache ses ennuis à la maison et fait tout pour sauver sa famille. Malheureusement, elle va vite réaliser qu'elle ne peut pas s'en sortir seule et qu'elle doit subir les conséquences des  choix désastreux de ses parents. 
  Les deux héros sont tout aussi attachants que Bax et Dovie. Moins torturés cependant, ils gardent un peu de leur âme intacte. De plus, le personnage de Karsen, la jeune soeur de Bry emmène un peu de fraîcheur dans l'histoire, même si elle aussi vit des moments terribles. 
  Encore une fois, cette histoire ne se résume pas à une banale histoire d'amour. Ici, il est question de choix de vie et des conséquences à payer si on fait les mauvais. De plus, en toile de fond, quelqu'un tente de mettre à mal le nouveau pouvoir mis en place par Race. The point est toujours là, douloureuse et sulfureuse, attendant que quelqu'un n'en reprenne réellement le contrôle pour calmer les esprits.
   La suite, risque d'être palpitante surtout lorsqu'on voit qui réapparaît à la fin!

Couverture de Bad, Tome 3 : Amour coupable   Elle est la seule femme qu'il ne devait pas aimer...
Pour Titus King, la vie est en noir et blanc. D’un côté, le bien, de l’autre, le mal. Et Reeve Black, celle que tout The Point déteste, appartient définitivement au côté du mal. Un mal sublime, insidieux, tentateur. Un mal auquel il a déjà été soumis et qu’il a tenu éloigné pour se préserver, bien conscient de son irrésistible attirance. Mais la beauté vénéneuse est de retour en ville. Témoin clé dans l’enquête qui doit permettre d’arrêter le cinglé qui sème des cadavres dans les ruelles, elle est menacée de toutes parts. Alors, Titus va devoir la protéger. Une protection rapprochée qui pourrait bien brouiller la frontière entre la lumière et les ténèbres…









Mon avis: 
  Enfin, j'ai fait plus ample connaissance avec Titus. Et le moins que je puisse dire, c'est que je ne suis pas déçue tant il est complexe et attachant
  En tant que flic dans The Point, je l'imaginais très tranché face au bien et au mal et bien endurci avec tout ce que sa carrière lui a fait voir. Mais Jay Crownover a été au-delà de cette simplicité pour en faire un personnage torturé, avec ses démons et ses regrets. Parce que sortir de The Point pour faire des études n'a pas été si simple. Si toutes ses épreuves ont été effleurées lors du premier tome, là, on les découvre entièrement et cela nous permet de mieux cerner le personnage
  Reeve que nous avions quittée précédemment de manière assez brutale revient elle aussi. Après ce qu'elle avait fait, il fallait tout le talent de l'auteure pour faire d'elle une héroïne attachante, toute aussi ambivalente dans son caractère que Titus. Tout au long du livre la jeune femme va se battre avec hargne pour se rattraper. 
  En fait toute cette histoire d'amour et une bataille âpre et difficile mais je dois dire que ces deux personnages s'accordent à merveille. Ils se complètent et s'apaisent et surtout, se maintiennent sur la ligne droite.
  En toile de fond, nous avons toujours The Point, cette fois au bord de l'implosion. Les filles des tomes précédents sont bien moins présentes mais c'est un plaisir de retrouver Bax et Race toujours aussi bruts de décoffrage! De plus quelques autres commencent doucement à prendre de l'importance, pour notre grand plaisir! Quant aux révélations, elles sont excellentes et vraiment surprenantes!


Bilan de la série: Tout au long j'ai été soufflée par le style de Jay Crownover! Avec brio, elle a su rendre chacun des personnages attachants et même plutôt addictifs alors qu'ils sont les archétypes des "mauvais" dans d'autres genres de romances! Des personnages normalement secondaires qui sont devenus ici des héros avec une belle âme mais qui ne redeviennent pas miraculeusement dans le droit chemin, bien au contraire! Ici point de fin de contes de fées! Et le top, c'est qu'elle a créé une ville, The Point, qui a un rôle prépondérant. Peut-être même plus important que les acteurs qui l'habitent. The Point est le coeur de cette trilogie. C'est cette ville qui a façonné chacun des personnages et les a rendu aussi forts et ambigus. Et c'est pour elle que tous se battent tous les jours!
  Sachant qu'un spin-off de cette série va paraître, centré sur des personnages qui ont pris de l'ampleur dans le dernier volet, il n'y a plus qu'a espérer que les Editions Harlequin les éditera! 
Réactions :

7 commentaires:

  1. Ah, voilà une série qui me fait terriblement envie, c'est tellement mon style en plus !

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai lu que le premier tome et j'avais bien aimé dans l'ensemble.
    Il me tarde de découvrir le reste ! Trop hâte !

    RépondreSupprimer
  3. Les Livres en Folies13 juin 2016 à 07:33

    J'ai beaucoup aimé cette série même si j'ai été déçu par le dernier tome :(

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour tes chroniques, ça donne vraiment envie de découvrir cette série. Je note :)

    RépondreSupprimer
  5. Cette saga me fait super envie.

    RépondreSupprimer
  6. Comme nous avons les mêmes goûts, je note ! Même si en ce moment j'ai envie de changer de style ;)

    RépondreSupprimer
  7. Je n'ai pas encore lu cette auteure mais à priori, je ne suis pas très fan de romance contemporaine :/

    RépondreSupprimer