dimanche 31 janvier 2016

C'est la fin du mois, qu'avez-vous lu? #7

  J'adore le rendez-vous hebdomadaire "C'est lundi, que lisez-vous?" Mais comme parfois, d'une semaine à l'autre, je lis encore le même livre, il est difficile pour moi de faire ce post toutes les semaines. Alors j'ai décidé de le mensualiser!


C'est la fin du mois, qu'avez-vous lu? 

Couverture de L’Épreuve, Tome 3 : Le Remède Mortel Couverture de Blackwood, le pensionnat de nulle part 
 Couverture de Stage Dive, tome 2 : Play Couverture de Harry Potter, Tome 2 : Harry Potter et la Chambre des secrets 
 Couverture de Harry Potter, Tome 3 : Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban Couverture de Harry Potter, Tome 4 : Harry Potter et la Coupe de feu 
 Couverture de Les Ailes d'Alexanne, Tome 1 : 4h44  Couverture de Le figuier de Paul
  Couverture de Les Ailes d'Alexanne, Tome 2 : Mikal Couverture de Stage Dive, tome 3 : Sing
   Couverture de L'Épreuve, Tome 2.5 : Le rêve de Thomas  Couverture de L'Épreuve, tome 4 : L'Ordre de Tuer
  

Et le mois prochain, que lirez-vous?

Je veux terminer l'une de mes sagas en cours...
  Couverture de Stage Dive, tome 4 : Slow
...et en poursuivre une autre
 Couverture de Les Ailes d'Alexanne, Tome 3 : Le Faucheur 

Pour le marathon Harry Potter
Couverture de Harry Potter, Tome 5 : Harry Potter et l'Ordre du Phénix Couverture de Harry Potter, Tome 6 : Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé
   


Et si j'ai le temps
Couverture de Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous Couverture de L'Elfe du grand nord Couverture de La maison sur la colline

  Et vous, qu'avez-vous lu?


    
    
 

jeudi 21 janvier 2016

Vos lectures #90: Le figuier de Paul de Jean-Pierre Grotti

Couverture de Le figuier de Paul 
  Dans ce roman de terroir drôle et touchant, Ernest l’ancien nous raconte la vie mouvementée de la famille Molinier et, à travers elle, celle d’un village typique du sud de la France. Le vieil homme va relater à sa manière les mutations qu’a connues sa petite communauté : désertification, mévente du vin, arrivée des hippies, arrachage des vignes... Le vieil homme fait alors du lecteur son confident... Oui, mais Ernest est bossu, ivrogne, mal aimé et puceau. Oui, mais Ernest est seul et bavard. Il a tant de choses sur le coeur, tant de choses à dire et à crier !

Mon avis: Ce roman est tout simplement magnifique. Ernest raconte et s'adresse directement au lecteur. Il l'apostrophe, le bouscule, le fait boire et surtout le fait voyager dans les vignes d'antan. Il s’interrompt parfois même dans son récit pour lui demander si tout va bien ou lui proposer de boire un coup!  Le figuier de Paul, ce n'est pas juste l'histoire familiale de Molinier à travers cet arbre symbolique. C'est tout un passé, une vie de labeur avec ses joies et ses peines, ses codes et parfois hélas, ses drames. Ces hommes bourrus qui se tuaient à la tâche mais qui n'auraient changé de métier pour rien au monde, ses femmes à la maison qui s'occupaient de tout le reste. C'est aussi ce petit village d'un autre temps qui nous rend nostalgiques avec ces vignes sous le soleil du sud-ouest. Même si la vie n'était facile, il faisait bon y vivre. Mais le progrès est arrivé et avec ça, son lot de mauvaises surprises. C'est avec ses mots simples et un peu de patois parfois que Ernest nous raconte tout ça. Il nous plonge tantôt dans son passé, tantôt dans celui de Paul. Ses souvenirs de sa jeunesse pourtant triste n'altèrent en rien son humour. Sa vie, celle de Paul et de tout son village sont intimement liées. Et c'est avec beaucoup de tendresse qu'il nous les partage. Au fil des pages, nous passons du rire aux larmes, et finalement on regrette de ne pas avoir connu cette époque ou les gens étaient plus simples, ou la course à la consommation n'existait pas. La vie était difficile, le travail rude. Mais la simplicité l'emportait sur tout le reste.

samedi 16 janvier 2016

Vos lectures #89: Les ailes d'Alexanne de Anne Robillard (6 vol.)

Couverture de Les Ailes d'Alexanne, Tome 1 : 4h44 
   A la mort de ses parents, Alexanne Kalinovsky est confiée à sa tante Tatiana dont elle ignorait jusqu'à présent l'existence. Rapidement, la jeune fille constate que cette dame n'est pas une personne ordinaire. Elle vit seule dans un immense manoir aux multiples chambres parfumées à l'encens...
   Alors qu'elle a du mal à s'habituer à ce nouvel environnement, Alexanne découvre peu à peu l'histoire de ses origines et ses dons particuliers, levant le voile sur l'héritage étrange dont sa famille l'avait tenue éloignée. Mais des événements imprévus viennent compromettre sa quête spirituelle. Car les bonnes fées ne sont pas toujours celles qu'on croit...

Mon avis: J'ai trouvé l'univers d'Anne Robillard très original mêlant avec beaucoup de finesse plusieurs thèmes à priori opposés: la religion, l'astrologie, la magie. Alexanne est rapidement confrontée à sa nouvelle vie et c'est avec fascination que j'ai découvert avec elle le principe de réincarnation, l'existence de fées et autres créatures enchanteresses, et ses origines familiales russes. Très joliment tourné, avec un charme désuet, même si il y très peu d'action, ce ton employé est très addictif. Et surtout, le vocabulaire un peu suranné utilisé correspond tout à fait aux personnages. En effet, du fait de leurs nombreuses réincarnations, ils ont une certaine maturité et surtout une sagesse qui va avec. Alexanne, bien qu'elle soit une ado parfois agaçante et irréfléchie, incarne une sorte de pureté avec sa tante. Et pour contrebalancer tout ça, l'oncle Alexei oscille entre le bien et le mal. A la fin de ce tome, qui semble plutôt un prélude et une présentation de ce monde spirituel atypique ainsi que des héros, il est clair que la lutte contre le mal qui s'annonce risque d'être ardue. Le ton même du second volet pourrait être différent. Et j'ai hâte de le découvrir!

Couverture de Les Ailes d'Alexanne, Tome 2 : Mikal 
   Alexanne est bien décicée à aider son oncle Mikal à se reconstruire après des années de mauvais traitements dans la secte de la Montagne. Persuadée qu'un amour pur et sincère viendra à bout de ses blessures, elle l'incite à retrouver son âme soeur... Pour y parvenir, il doit affronter le Jaguar, le gourou démoniaque. Prête à tout pour voler au secours de son oncle, Alexanne fait appel à ses pouvoirs en ignorant les dangers qu'elle lui fait encourir... car son don est capable de sauver Mikal, comme de le détruire.

Mon avis: Ce deuxième tome s'avère très intéressant. On suit toujours Alexanne qui développe ses pouvoirs mais l'histoire est surtout centrée sur Mikal qui doit apprendre à gérer ses émotions et à accepter de se mêler à la société. Rien n'est simple pour lui mais il est très attachant tout comme le petit noyau de personnages qui se forme autour de lui pour le protéger. Beaucoup de choses sont révélées et les rouages de la secte sont rendus publics. Les vies antérieures, les âmes jumelles sont autant d'éléments qui rendent cet opus vraiment captivant avec, à la fin un rebondissement qui fait froid dans le dos et laisse présager de terribles ennuis pour Mikal aka Alexei et ses nouveaux amis.


 Couverture de Les Ailes d'Alexanne, Tome 3 : Le Faucheur 
  La condamnation du Jaguar est loin de signifier la fin des problèmes d'Alexei Kalinovsky. L'oncle d'Alexanne est maintenant pourchassé par le Faucheur, cet être furtif à la solde du chef de la secte. Ce dernier cherche à assouvir son désir de vengeance en détruisant tous ceux qui ont dispersé la communauté de la montagne. Mais que peut-on faire contre un tueur qui a conclu un pacte avec le Diable et qui n'arrêtera devant rien pour satisfaire son nouveau maître? Désirant à tout prix aider son oncle, Alexanne entamera sans le vouloir un nouveau chapitre de son destin, surtout avec l'arrivée inattendue d'une vieille connaissance de la famille Kalinovsky…

Mon avis: Si j'ai beaucoup aimé retrouver tous ces personnages, je dois dire que les femmes du groupes m'ont parues un peu trop mièvres à mon goût. Leur petit côté moralisateur, sur l'idée de la famille idéale ou la manière de combattre le mal était un peu agaçant. Heureusement, l'intrigue est toujours là. Le faucheur est affreusement cruel et son envie de vengeance pousse Alexei dans ses propres limites. Si Alexanne est moins mise en avant, les personnages rencontrés lors des deux premiers tomes prennent de l'importance et sont assez intéressants. J'espère que dans la suite, ils seront tout aussi présents car selon moi, il y a de bonnes idées à développer avec eux. En parallèle de ce combat entre le bien et le mal, il y a la recherche d'une tueuse en série d'enfants dont je n'ai pas vraiment vu l'intérêt. Peut-être verrons-nous un rapport avec le Jaguar dans le prochain livre... En tout cas, même si j'ai moins aimé ce tome, j'ai quand même envie de poursuivre pour savoir ce que tous ces protagonistes vont devenir.

dimanche 10 janvier 2016

Vos lectures #88: Blackwood, le pensionnat de nulle part de Loïs Duncan

Couverture de Blackwood, le pensionnat de nulle part 
   A l’instant où elle pose les yeux sur l’imposant manoir gothique de Blackwood, le pensionnat où elle va passer l’année, un sentiment d’angoisse s’empare de Kit. Comme si un vent glacé traversait son cœur à chaque pas effectué vers la porte. Comme s’il y avait quelque chose de maléfique à l’intérieur des murs du pensionnat, perdu au milieu de nulle part. Lorsque d’étranges phénomènes viennent perturber son quotidien et que les trois autres pensionnaires se mettent à développer des talents artistiques incroyables, le malaise de Kit ne fait que s’intensifier. Hantée par une mélodie de piano, elle devient somnambule et aperçoit d’étranges silhouettes dans les couloirs sombres. Bien décidée à mener l’enquête, Kit découvrira que certains secrets feraient mieux de rester enfouis… car ils dépassent tout ce que la raison peut appréhender.

Mon avis: J'ai eu beaucoup de mal à plonger dans l'histoire. Pour moi, elle a réellement décollée vers la centième page. Et je dois dire que le résumé ne m'a pas préparée du tout à ce que j'ai trouvé. Je ne n'attendais pas à ça! Quelle agréable surprise! C'est écrit très simplement  et cela s'adresse clairement à un jeune public. Pourtant, même si j'ai pas ressentie la peur comme je l'aurai sûrement dû, l'histoire a fini par devenir franchement palpitante. Les personnages ne sont pas particulièrement travaillés mais Kit, l'héroïne est attachante et son fort caractère se manifeste exactement lorsqu'il le faut. Elle se sait en danger et fera tout pour s'en sortir. Quant à la fin, elle nous laisse dans le brouillard complet. On nous laisse vaguement deviner ce qu'il va arriver à Kit, mais rien n'est sûr! Et je ne sais pas si une suite est prévue. Si quelqu'un a une info, je suis preneuse parce que si ce n'est pas un coup de cœur, l'auteur a tout à fait réussi à me donner envie de poursuivre l'aventure!

vendredi 1 janvier 2016

Mes coups de coeur de décembre #6

J'ai décidé d'instaurer un rendez-vous mensuel pour vous faire partager mes coups de cœur du mois dans plusieurs catégories! Si vous voulez participer, faites-le savoir et mettez le lien de votre article en commentaire!

Mon blog coup de cœur:

http://tomabooks.blogspot.fr/
Un blog très sympa tenu par un fan de Stephen King entre autres :)



Mon livre coup de cœur:

Couverture de Harry Potter, Tome 1 : Harry Potter à l'école des sorciers
Même au bout de la millième relecture, c'est toujours la même magie qui opère...


Mon compte instagram coup de cœur:

@BenjaminLacombe
Découvrez l'univers de cet artiste! C'est tendre et féérique!


Ma photo coup de cœur:

Décorer le sapin avec les enfants


La cerise sur le gâteau:
Le père Noël est passé!
Et je me demande même si je ne vais pas l'épouser vu ce que j'ai eu!
Vous croyez que c'est faisable?