lundi 30 novembre 2015

C'est la fin du mois, qu'avez-vous lu? #5

  J'adore le rendez-vous hebdomadaire "C'est lundi, que lisez-vous?" Mais comme parfois, d'une semaine à l'autre, je lis encore le même livre, il est difficile pour moi de faire ce post toutes les semaines. Alors j'ai décidé de le mensualiser!


C'est la fin du mois, qu'avez-vous lu? 

Couverture de Les quatre grâces Couverture de Éternité 
Couverture : Le temps n'est rien  Couverture de Wings, Tome 4 : Destinée 
 Couverture de Aristote et Dante découvrent les Secrets de l'Univers Couverture de Qui es-tu Alaska ?
Couverture de Quatre ans, deux mois et dix-huit jours Couverture de Cinq ans et neuf jours
  Couverture de Trop proche de toi  Couverture de L'épreuve, Tome 1 : Le Labyrinthe
  

Et le mois prochain, que lirez-vous?

En lecture commune avec ma partenaire Taveera 
 Couverture de Complètement cramé !

En lecture commune avec ma partenaire Priscilla
Couverture de L'épreuve, Tome 2 : La Terre Brûlée

Pour le marathon Harry Potter
 Couverture de Harry Potter, Tome 1 : Harry Potter à l'école des sorciers Couverture de Harry Potter, Tome 2 : Harry Potter et la Chambre des secrets

Si j'ai le temps
Couverture de Flocons d'Amour Couverture : Vieux, râleur et suicidaire - La vie selon Ove

Couverture de Jeux Malsains Saison 1 épisode 1 : Des jeux dangereux   Couverture : Ugly love Couverture de Stage Dive, tome 1 : Rock
    

Et vous, qu'avez-vous lu? 

jeudi 26 novembre 2015

Vos lectures #81: De toute éternité de Audrey Niffenegger

Couverture : Le temps n'est rien 
  Peut-on aimer quelqu'un que l'on ne connaît pas encore? Souffrant d'un mal étrange occasionnant des déplacements involontaires dans le temps, Henry sait qu'il épousera Claire et qu'elle sera l'amour de sa vie, mais il ne sait pas encore quand leurs chemins vont se croiser. Lorsqu'ils se rencontrent enfin, c'est le début d'une singulière passion, d'autant plus ardente qu'ils savent que le temps leur est compté. Comment résister à la tentation de dévoiler ce qui les attend? Pour vivre leur amour, Claire et Henry devront se montrer forts... plus forts que le temps.  

Mon avis: Ce livre est vraiment particulier et il faut être très attentif en le lisant. Henry voyage dans le temps sans le vouloir et de façon aléatoire. Il peut aller dans le passé ou le futur et ce, sans le choisir. Et à chaque voyage dans le temps, il va se rencontrer lui même à différents âges et il va aussi rencontrer Claire petite fille ou adulte. Ainsi, il faut bien regarder le titre de chaque chapitre qui indique l'âge d'Henry au moment de son voyage, et l'âge du Henry ou de la Claire qu'il retrouve . Ce n'est pas toujours aisé de s'y retrouver et c'est encore moins facile pour notre héros si attachant qui doit s'adapter à chaque fois et faire attention à ne rien révéler qui pourrait modifier l'avenir. Au fil des pages et des voyages dans le temps, on découvre son enfance à lui et celle de la femme qu'il aime. On le voit grandir avec son secret et on voit les sentiments de Claire se dessiner peu à peu. Au-delà de le très jolie histoire que ce livre raconte, on ne peut que se poser des tas de questions qui n'ont pas de réponses mais provoquent plutôt un mal de tête carabiné. Par exemple: Si Henry meurt mais qu'avant il a voyagé dans le futur et vu Claire vieille femme, est-ce que ce n'est pas une forme d'immortalité, parce que dans ce cas, il lui apparaîtra alors qu'elle le sait mort. Est-ce que le fait de voyager dans le temps ne pourrait pas lui permettre de sauver des vies, quitte à modifier les choses pour plus tard? Est-ce que si Henry n'avait pas rencontré Claire enfant et tout au long de sa jeunesse, elle serait tombée amoureuse de lui de la même manière ou aurait-elle eu une autre vie? Est-ce que finalement leur amour si particulier était écrit ou est-ce que c'est le fruit du hasard? Bref, des tas de questions qui n'ont pas de réponses. Et si l'histoire est très belle et particulièrement bien construite, j'ai eu beaucoup de mal à la lire. Cependant, cela reste une excellente découverte.

samedi 21 novembre 2015

Vos lectures #80: L'Epreuve de James Dashner (4 vol.)

 Couverture de L'épreuve, Tome 1 : Le Labyrinthe 
  Quand Thomas reprend connaissance, sa mémoire est vide, seul son nom lui est familier... Il se retrouve entouré d'adolescents dans un lieu étrange, à l'ombre de murs infranchissables. Quatre portes gigantesques, qui se referment le soir, ouvrent sur un labyrinthe peuplé de monstres d'acier. Chaque nuit, le plan en est modifié. Thomas comprend qu'une terrible épreuve les attend tous. Comment s'échapper par le labyrinthe maudit sans risquer sa vie ? Si seulement il parvenait à exhumer les sombres secrets enfouis au plus profond de sa mémoire...

Mon avis: La découverte de cette "communauté" de jeunes ados a été agréable. L'intégration de Thomas est difficile mais c'est normal compte tenu des circonstances. Mais ce qui m'a gênée au début ce sont tous ces mystères inutiles que lui font les matons. Vraiment je n'y ai vu aucun intérêt. Pour moi, lui donner toute les réponses immédiatement, d'autant que cela n'aurait rien changé à la suite, aurait été plus logique. Voilà, c'est le seul point négatif. Parce que j'ai rapidement été happée par cette histoire folle dans laquelle ces enfants subissent des épreuves terribles et qui pourtant, ont créé un simulacre de société avec une hiérarchie et des règles pour organiser leur survie. Les personnages évoluent différemment selon les circonstances, leur âge et leur caractère et c'est ce que j'ai aimé. Alors même si pour être honnête je n'ai pas eu de surprise quant à "la sortie" du labyrinthe en elle-même,  tout le reste a été un suspense pas possible! Parce que tout le long de l'histoire, on ne peut se poser qu'une question: est-ce que c'est réel? Et si les Créateurs jouent avec le mental de ces jeunes, il est clair que John Dashner joue avec le mental de ses lecteurs. De même que pour Thomas, les questions fusent au fur et à mesure, mais aucune réponse satisfaisante ne vient apporter un peu de répit. Nos sentiments sont mis à mal avec une fin totalement inattendue. Car si cette "fin" est la réalité,  on ne peut alors qu'admettre que la cruauté des Créateur n'a aucune limite et le tome suivant va être rude! Et dans un petit coin de notre tête on se demande si nous-même n'avons pas été manipulés en même temps que nos pauvres héros parce que tout comme eux, on y a cru à ce salut...

 Ce livre a été lu en lecture commune avec Priscilla du blog Le Carnet D'une Liseuse 

Couverture de L'épreuve, Tome 2 : La Terre Brûlée 
   Thomas en était sûr, la sortie du labyrinthe marquerait la fin de l'Épreuve. Mais à l'extérieur il découvre un monde ravagé. La terre est dépeuplée, brûlée par un climat ardent. Plus de gouvernement, plus d'ordre... et des hordes de gens infectés, en proie à une folie meurtrière, errent dans les villes en ruines. Au lieu de la liberté espérée, Thomas se trouve confronté à un nouveau défi démoniaque. Au cœur de cette terre brûlée, parviendra-t-il à trouver la paix... et un peu d'amour ?

Mon avis: Alors que les ados pensaient trouver un peu de répit, ils se retrouvent une nouvelles fois plongés dans l'horreur. De manipulations mentales en tortures physiques et psychologiques, ils doivent coûte que coûte traverser cette terre brûlée qui semble maudite. De nouveaux personnages apparaissent mais la confiance peine à s'installer tant pour les héros malmenés que pour le lecteur lui-même. Grâce aux souvenirs de Thomas qui lui viennent peu à peu dans ses rêves, on en apprend plus sur le Wicked, cette organisation qui leur fait subir ces terribles épreuves. Obsédés par les réactions des groupes A et B au fil des épreuves, il est pour l'instant impossible de comprendre en quoi ces fameux "schémas" obtenus peuvent aider à sauver l'humanité. Parce que finalement, c'est de cela qu'il s'agit, sauver les humains. Mais à quel prix? Ce que subissent ces jeunes est tellement ignoble qu'il est difficile de se dire qu'à un moment donné, ils doivent comprendre et accepter ce qu'il leur arrive. Sans temps mort, bourré d'actions et de suspense, on n'a qu'une hâte, terminer cette série pour enfin souffler et surtout comprendre.

 Ce livre a été lu en lecture commune avec Priscilla du blog Le Carnet D'une Liseuse 

Couverture de L’Épreuve, Tome 3 : Le Remède Mortel 
  
  Le WICKED a tout volé à Thomas : sa vie, sa mémoire et maintenant ses seuls amis. Mais l'épreuve touche à sa fin. Ne reste qu'un dernier test... Terrifiant.
Cependant, Thomas a retrouvé assez de souvenirs pour ne plus faire confiance à l'organisation. Il a triomphé du Labyrinthe. Il a survécu à la Terre Brûlée. Il fera tout pour sauver ses amis, même si la vérité risque de provoquer la fin de tout.

Mon avis: Ce dernier tome est vraiment excellent. Thomas n'en fini pas de se battre et de subir les mensonges du WICKED. Il faut dire que certains de ces membres montrent enfin leur vrai visage et c'est assez effrayant: la folie des hommes n'a absolument aucune limite! Dans cette course effrénée pour la survie, d'anciens camarades réapparaissent à notre plus grande surprise. Mais pour notre héros, difficile de savoir à qui accorder sa confiance. Ce livre, qui conclue la saga, donne une impression de vitesse épuisante. Il n'y a pas de repos et les évènement s'enchaînent très vite. Thomas et son petit groupe d'amis vont être confrontés à des horreurs qu'ils n'auraient jamais imaginées et le jeune homme va devoir prendre de terribles décisions. Bref, ce tome est puissant et la surprise est totale lorsque, contre toute attente, l'aide vient de la dernière personne que l'on aurait imaginé sauver les Imunes!

 Couverture de L'Épreuve, Tome 2.5 : Le rêve de Thomas 
Un "flashback" préquel à la trilogie "The Maze Runner".

Mon avis: Quatre petites pages qui auraient facilement pu être intégrées au préquelle, vu la manière dont il se termine. Cela n'apporte rien de spécial à l'histoire si ce n'est une touche d'émotion.

 Couverture de L'Épreuve, tome 4 : L'Ordre de Tuer 
  Treize ans avant que Thomas entre dans le labyrinthe, une éruption solaire a frappé la Terre. Mark et Trina ont survécu à la catastrophe. Mais cette terrible épreuve n'est rien comparée à ce qui les attend. Une étrange épidémie se répand aux États-Unis, elle frappe de folie les individus qu'elle atteint. Pire, elle met en danger jusqu'à l'existence de la race humaine ! Convaincus qu'il existe un moyen de sauver les malades, Mark et Trina sont bien décidés à le trouver ... s'ils parviennent à rester en vie. Dans ce monde devasté, certains préfèrent tuer pour que personne ne découvre la vérité.

Mon avis: Ce préquelle m'a soufflée. Bourré d'actions, je dois dire qu'immédiatement, j'ai adoré les personnages. Toutes les révélations à leur propos sont extrêmement bien placées. De plus, ce tome à un fort impact émotionnel car dès le début on en comprend l'issu fatale et je ne m'attendais pas du tout à ça. J'ai adoré découvrir comment ce sont passées les éruptions solaires et de voir tout ce qui a pu en découler est assez hallucinant. L'humanité dans toute son horreur tente de survivre, quel qu'en soit le prix et peu importe ce qu'il faut faire pour y arriver. Brutal, ce livre fait vraiment froid dans le dos. 

Bilan de la saga: Pas un instant, je ne me suis ennuyée. Pas de schéma répétitif  dans les différents livres, chaque personnage est bien travaillé et pas toujours intègre. Cette apocalypse m'a parfois fait pensé à la série The Walking Dead, avec ces personnes en groupes qui tentent de survivre, abandonnés par leur gouvernement. De plus certains symptômes de la Braise, ne sont pas sans rappeler les zombis. Bref, cette dystopie est vraiment géniale. Tout n'est pas tout blanc ou noir et les personne n'est épargné, pas même les héros "gentils"!

jeudi 19 novembre 2015

Votre chanson du moment #10

 Il y a des chansons qui sont comme ça.
 Elles vous font plus vibrer que d'autres.
 Elles vous donnent des papillons dans le ventre, elles vous font sourire, elles vous donnent envie de danser, de chanter (faux et en yaourt).
Parfois tout ça en même temps.


Muse - Map of the problematique

  Et vous, vous écoutez quoi?

PS: Faut bien avouer que Chris est drôlement sexy sur cette image ^^ 

mercredi 18 novembre 2015

Vos lectures #79: Aristote et Dante découvrent les secrets de l'Univers de Benjamin Alire Sàenz

Couverture de Aristote et Dante découvrent les Secrets de l'Univers 
   Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n'ont a priori rien en commun. Pourtant, ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais...
C'est donc l'un avec l'autre, et l'un pour l'autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l'univers.

Mon avis: J'ai acheté ce livre parce que j'avais trouvé la couverture magnifique. Le résumé étant succin, j'ignorais même ce que j'allais trouver. Et j'ai été soufflée par cette magnifique histoire. Écrite sur un rythme tranquille et même tendre, j'ai découvert Ari et Dante, tous les deux enfermés dans leur petite bulle, se posant des questions sur eux, la vie, ce(ux) qui les entoure(nt). Tout au long du livre, j'ai aimé apprendre à les connaître pendant qu'eux même, en grandissant, se découvraient. Autour d'eux, gravitent leurs parents. Des parents tellement aimants et bienveillants qu'ils font chaud au cœur. Pour autant, tout n'est pas si parfait chez ces adultes parfois enfermés dans leur douleur. Mais finalement avec beaucoup d'amour et de dialogues, les vannes cèdent. Alors oui, ces parents ouverts d'esprits guident leur garçons et les acceptent tels quels et certains peuvent se dire que c'est bourré de bons sentiments et de clichés. Mais finalement, n'est-ce pas une attitude de la part des parents qui devrait être "normale"? Je trouve que cela donne une touche délicieusement optimiste à ce livre! Je dois dire que j'ai eu du mal à quitter ses personnages que j'ai tant aimé côtoyer. J'aurai voulu poursuivre la route encore un petit peu avec eux et peut-être découvrir encore quelques autres secrets de l'univers...

dimanche 15 novembre 2015

Vos lectures #78: Les quatre Grâces de Patricia Gaffney

Couverture de Les quatre grâces  
   L'amitié féminine existe : la preuve par quatre ! Contrairement aux Trois Grâces de la mythologie, les héroïnes de ce feel-good book sont quatre. Pendant 10 ans, Emma, Rudy, Lee et Isabel se réunissent une fois par semaine, dans un groupe de discussion, le Club des Grâces. À elles quatre, elles s'épaulent, se conseillent, se cachent des secrets aussi parfois. Jusqu'au jour où un événement auquel elles n'étaient pas préparées survient...
Un livre plein d'émotion et d'humour, une vraie leçon de vie. Des portraits de femmes qui sont, à elles quatre, toutes les femmes et les meilleures amies dont on rêve toutes !

Mon avis: Si les deux-trois premiers chapitre m'ont semblé un peu brouillon et m'ont fait douter, je dois dire que j'ai bien fait de persévérer. Au fil des pages et sans même m'en rendre compte, j'ai fini par m'accrocher à ces quatre femmes. Chaque chapitre est dédié à l'une d'elle. Tour à tour elles prennent la parole pour raconter leur vie, leur passé torturé et leur vision de cette profonde amitié. J'ai beaucoup aimé cette manière de faire pour avoir ainsi tous les points de vues. Et j'ai beaucoup apprécié la belle écriture de l'auteure. Très fluide et délicate, elle a créée quatre héroïnes hautes à couleur. Mais surtout, elle ne s'est pas contenté de les survoler. Au contraire. Elles sont fouillées, tourmentées, profondes, aimantes, entières. Elles ont été poussées dans leur retranchements sans que jamais cette amitié ne soit remise en question. Et malgré les épreuves qu'elles traversent ensemble, elles en sortent toujours plus fortes. Cette lecture m'a beaucoup émue par bien des côtés et il m'a été finalement bien difficile de passer à autre chose alors que j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire!

Ce livre est lu en lecture commune avec Issa de ce côté, et Lulu, dans son boudoir.

jeudi 12 novembre 2015

Vos lectures #77: Qui es-tu Alaska? de John Green

Couverture : Qui es-tu Alaska ?
  Miles Halter a seize ans et n'a pas l'impression d'avoir vécu. Assoiffé d'expériences, il décide de quitter le petit cocon familial pour partir loin, en Alabama, au pensionnat de Culver Creek. Ce sera le lieu de tous les possibles. Et de toutes les premières fois. C'est là, aussi, qu'il rencontre Alaska. La troublante, l'insaisissable et insoumise, drôle, intelligente et follement sexy, Alaska Young.

Mon avis: Dès le départ j'ai eu beaucoup de mal à accrocher avec ce roman. Composé de deux parties, il débute par compte à rebours avant le jour fatidique. Cette partie est plus consacrée au contexte et à la présentation des personnages. Scolaris dans un lyçée fort laxiste selon moi, on découvre un Miles avide de vivre et de se faire des amis, une Alaska particulièrement compliquée et lunatique et un Colonel qui fait un peu le lien entre les deux. Les deux autres amis qui gravitent autour de ce trio n'ont finalement pas grande importance. Quant aux parents de Miles, ils sont vraiment adorables et l'évolution de leur relation, très douce. Honnêtement, j'ai eu du mal. En fait, si  j'ai poursuivi, c'est parce que l'écriture de l'auteur est très belle et donne envie de poursuivre, parce que les personnages, eux,  étaient parfois assez agaçants! La deuxième partie, qui marque le temps écoulé après l'évènement majeur du livre est plus intéressante. Il s'agit plus d'une quête spirituelle sur la mort et les interrogations que peut se poser un ado confronté à un tel drame. Le travail de deuil est très bien écrit d'autant que chaque personnage avance à son rythme et l’incompréhension se fait parfois sentir entre eux.  De plus, par le biais de leur cours, il y une importante référence aux différentes religions et il est clair que John Green maîtrise le sujet. Bref, je reste mitigée sur ce livre sans arriver à déterminer pourquoi. J'ai aimé le rythme malgré quelques longueurs, l'écriture et l'évolution des personnages. Pourtant il manque quelque chose selon moi. Une pointe de passion (pas dans le sens passion sexuelle mais plus dans le sens passion dans l'histoire elle même) ou un peu moins de mélancolie peut-être... Cette histoire ne m'a malheureusement pas transportée comme je l'espérai.

mardi 10 novembre 2015

Vos lectures #76: Trop proche de toi de Juliette Di Cen

Couverture de Trop proche de toi 
   Installée en Afrique dans le cadre de son travail, Lucie s'apprête à quitter son logement pour être évacuée avec d'autres ressortissants français. L'irruption dans son salon d'une équipe des forces spéciales bouleverse légèrement ses plans. Surtout lorsqu'un des militaires s'avère être une vieille connaissance.  On dit que certains liens sont indéfectibles, au-delà du sang et malgré les interdits, malgré ses propres peurs, aussi. Quand la passion se révèle toujours aussi ardente, faut-il l'affronter avec courage au risque de s'y brûler les ailes, ou vaut mieux-t-il s'en préserver et vivre tièdement en sécurité ? Et si le destin vous renvoyait des souvenirs vieux de dix ans, y compris les erreurs commises, tenteriez-vous de réparer l'avenir ?

Mon avis: Je savais que cette novella allait aborder un sujet tabou. Mais lequel? Et là, la grosse claque! Juliette Di Cen tranche dans le vif! Au fil des pages, un petit coin de ma tête n'arrête pas de penser qu'à un moment donné, il va y avoir "le" dénouement. Celui qui va sauver cet amour si passionnel mais si interdit. Mais non. Jusqu'au bout, l'auteure respecte son histoire. En cette façon de pousser le lecteur dans ses retranchements, elle m'a fait penser à Gala de Spax qui elle aussi aborde des thèmes dérangeants dans sa série Native. Et honnêtement, j'ai adoré cette façon de faire. Les personnages sont attachants, bruts, marqués par la vie. Et ce sentiment qui les uni, et qui aurait pu facilement devenir franchement glauque, rend l'histoire magnifique et profonde. De plus, c'est avec plaisir que j'ai retrouvé la plume de Juliette. Ses scènes coquines et l'univers militaire sont toujours aussi bien décrits ce qui ne gâche rien! Bref, une nouvelle vraiment belle et qui sort de l'ordinaire. 

Certaines scènes sont destinées à un public majeur et averti.

vendredi 6 novembre 2015

Vos lectures #75: Quatre ans, deux mois et dix huit jours/ Cinq ans et neuf jours de Valéry K. Baran

Couverture de Quatre ans, deux mois et dix-huit jours 
  Quatre ans, deux mois et dix-huit jours. C’est le temps qui s’est écoulé depuis que Yohan a rencontré Thomas pour la première fois. Une première fois inoubliable, suivie de nombreuses autres… mais aussi de disparitions, de silences. Jamais d’aucune déclaration, d’aucun engagement. Ce soir, alors qu’il erre dans un club gay de Paris, Yohan est surpris de retomber sur son ancien amant. Et incertain de l’attitude à adopter. Peut-il se satisfaire d’une nuit de passion brute alors qu’il a si longtemps espéré davantage ?

Mon avis: Difficile en quelques pages de planter le décors d'une histoire. Pourtant, Valéry K. Baran y parvient avec brio en centrant sa romance sur la douleur et la colère de Yohan tant dans les sentiments que dans les lieux qu'il fréquente. Cet homme attachant est brisé depuis que Thomas l'a quitté. Et c'est dans la noirceur de son âme que nous sommes plongés. Pour ce qui est de Thomas, il est difficile de le cerner. Il reste baigné d'une aura sombre, mélancolique et mystérieuse. Cela nous permet de le percevoir de la même manière que Yohan. Ainsi, impossible de ne pas éprouver de l’empathie pour cet écorché en mal d'amour. Et grâce à ces mots délicats, l'auteure nous fait comprendre à quel point Thomas, sous ses airs agaçants est en fait malheureux. Une très belle amorce de romance M/M que j'ai hâte de prolonger dans la suite.

Couverture de Cinq ans et neuf jours 
  Aussitôt après s’être retrouvés, Thomas et Yohan sont partis, sur un coup de tête. Ils ont atterri au Guatemala, où ils vivotent depuis quelques mois. Mais cette situation, aussi précaire qu’insouciante, ne peut s’éterniser. Bientôt, ils vont devoir rentrer à Paris… et faire face à leurs doutes sur la stabilité leur relation. Mais, avant cela, il leur reste un dernier voyage : la plage à Livingston. En route, ils sont bloqués par une inondation et secourus par Manuela, une femme trans. Chez elle, Thomas et Yohan font la connaissance d’Adrian. Ce beau jeune homme au cœur brisé pourrait-il être la solution à leur problème ?

Mon avis: Cet épisode est plus centré sur les sentiments de Thomas et enfin nous pouvons apprendre à le connaître. Effrayé par ce qu'il ressent envers Yohan, nous comprenons pourquoi il a peur de l'engagement par le biais de quelques détails concernant son enfance. Mais prêt à tout pour son homme, qui lui, refuse de lui faire confiance, Thomas va faire de gros efforts. Contrairement à la nouvelle précédente dans laquelle le rythme était plus haché et lourd pour bien montrer les sentiments de Yohan, ici le style est languide, tranquille en adéquation là aussi avec le lieu et les sentiments. On se laisse porter par l'histoire au gré des mots, à la manière de Thomas qui se laisse porter par la vie.

Bilan de la saga: J'ai beaucoup aimé la manière d'écrire de Valéry et sa façon d'adapter son rythme aux sentiments de ses personnages et aux lieux. Elle transmet parfaitement bien l'ambiance et il est ainsi plus facile de s'approprier les protagonistes. Deux très belles nouvelles pour une magnifique histoire d'amour!

Certaines scènes sont destinées à un public majeur et averti.

mercredi 4 novembre 2015

Vos lectures #74: Eternité de Jess Rothenberg

Couverture de Éternité 
  Un Petit Coin de Paradis, tel est le nom de cette pizzéria de l'Au-delà fréquentée par quelques âmes perdues... C'est là qu'échoue Brie, dépitée et déçue, après avoir eu le coeur brisé -littéralement- par son petit ami. Parmi les habitués de cet endroit, Patrick, un jeune homme séducteur et moqueur, lui propose d'être son guide. Parviendra-t-elle, grâce à lui, à dénouer les secrets qui pesaient sur sa vie? A faire le deuil de son amour perdu et à aimer à nouveau? Brie osera-t-elle enfin faire le grand saut vers la liberté? 

Mon avis: Voilà une histoire surprenante. Ici il est question de la mort et des différentes étapes du deuil: le déni, la colère, la négociation, la tristesse et l'acceptation. Et c'est ainsi que ce livre est découpé. Chaque chapitre représente l'une de ces périodes. Mais le plus surprenant, c'est que ce n'est pas à à travers les vivants que nous voyons ça. C'est Brie qui le vit. Brie qui doit accepter le fait qu'elle est morte et tout ce que cela implique. A travers elle, nous découvrons, son histoire, sa vie. Et si elle retourne sur Terre pour voir ses proches, elle apprend bien vite que tout n'est pas aussi parfait que ce qu'elle voyait de son vivant. Elle peut voir les failles de ses parents, les difficultés et le chagrin de ses amis et les conséquences de sa mort auprès  de ceux qui restent. Heureusement, elle est aidée par le mystérieux Patrick qui la soutien quoi qu'elle fasse. Lui aussi, c'est un personnage intéressant et attachant. Il la guide, la laissant faire ses propres choix et ses erreurs. Peu à peu, il va l'aider à avancer. J'ai adoré la manière dont est construite cette histoire d'autant qu'elle est racontée directement par Brie. Grâce à ça, l'auteure parvient même à nous faire ressentir toutes ces violentes émotions que subit la jeune fille. Nous vivons ce deuil pour peut-être finir par accepter qu'il n'y a pas forcément toujours de Happy End, mais que la mort n'est pas pour autant une finalité. Les apparences sont souvent trompeuses! Ce livre est vraiment une excellente surprise!

dimanche 1 novembre 2015

Mes coups de coeurs d'octobre #4

J'ai décidé d'instaurer un rendez-vous mensuel pour vous faire partager mes coups de cœur du mois dans plusieurs catégories! Si vous voulez participer, faites-le savoir et mettez le lien de votre article en commentaire!

Mon blog coup de cœur:

Les Chroniques de la fraise – Blog critiques de Romans, Manga & E-commerce

Un blog tout joli et plein de rose :) Mais au delà de ça, il est vraiment très chouette à lire!

Mon livre coup de cœur:

Couverture de Nos faces cachées 
C'est plus qu'un coup de cœur.
 Ce livre m'a réellement chamboulée. 
J'ai même tenté de ralentir le rythme de lecture pour ne pas le finir trop vite mais je n'ai pas réussi...

Mon compte instagram coup de cœur:

@tonydetroit
Des photos sombres et puissantes de la ville de Détroit!



Ma photo coup de cœur:

 
Un bon feu de bois pour se réchauffer...




 
La cerise sur le gâteau:

C'est la saison des châtaignes!!! Huuummmm!