samedi 17 octobre 2015

Vos lectures #70: 100% Sexy Rugby (9 vol.)



Challenge organisé par les Pirates du blog A l'abordage de la Culture ici!

Couverture de Un vrai Dieu du stade
  Elle avait tout imaginé. Tout, sauf ça. Quand Clémence comprend que son job en intérim consiste à assister un photographe sur le shooting du célèbre et sulfureux calendrier Des hommes d’acier, son ventre se noue, son cœur s’emballe, et elle songe un instant à s’enfuir. Mais cette place est inespérée, elle ne peut laisser passer cette chance. Après tout, ça ne doit pas être si difficile, non ? Il suffit de considérer les modèles comme de simples objets et, surtout, de rester pro. Mais, lorsque les joueurs apparaissent, toutes ses bonnes résolutions fondent sous le feu de ces corps musclés et intégralement dénudés. Et quand la jeune assistante croise le regard azuréen du bel Hugo, les pensées qui l’envahissent sont tout sauf… pro ! 

Mon avis: Une nouvelle hilarante! Clémence peut paraître timide et réservée au premier abord mais elle fait preuve d'un sens de l'humour fort piquant! Quant à Hugo, il est le héros parfait, beau gosse et tendre. Une nouvelle drôle et sexy comme je les aime!

 
   Une rage folle. Voilà ce que ressent Josh depuis des jours, des mois même. Et pourtant, il devrait être aux anges : il a été sélectionné pour jouer dans l’équipe de France de rugby, son objectif depuis toujours, son rêve enfin à portée de main. Mais rien ne se passe comme il l’avait imaginé. Tout ça à cause de Damien Seval… Damien et ses cheveux retombant en boucles mouillées sur le front, Damien et son regard perçant, Damien et son corps aux muscles dessinés par les heures d’entraînement… Josh est plus troublé qu’il ne l’a jamais été – bien plus qu’il ne devrait l’être. Et plus les jours passent, moins il a la force de résister à la tentation. A moins que la seule façon d’avancer soit justement d’y céder ?

Mon avis: Cette nouvelle est un peu plus profonde que la première puisqu'elle aborde l'homosexualité dans un milieu parfois macho. Josh est un jeune garçon qui se cherche et qui a beaucoup de mal à s'assumer. Sa souffrance est très bien décrite avec l'ambivalence de ses sentiments. D'un côté la colère et le dégoût face à son attirance pour Damien et de l'autre l'envie de se laisser aller et de vivre son amour. C'est une très jolie histoire et les personnages sont vraiment attachants. 

  
  Achille avait son talon, Benjamin a son genou. Alors que le match de sélection pour la Coupe du monde de rugby approche, la douleur devient de plus en plus insupportable. Mais hors de question de montrer sa souffrance : cette sélection, c’est la dernière de sa carrière, il ne la manquera pour rien au monde. Pas même pour les beaux yeux de Clémence, la nouvelle kiné de l’équipe qui a remarqué ses mâchoires crispées et veut l’obliger à passer des examens. Clémence et ses grands yeux verts. Clémence et ses lèvres appétissantes. Oui, il va se faire un plaisir de la convaincre de ne rien dire…

Mon avis: L'histoire était mignonne et les personnages sympathiques. J'ai bien aimé Clémence que j'ai trouvé mordante lorsqu'il le fallait. Cependant j'ai un peu de mal avec le style de l'auteur que j'ai découverte avec Dear You et que j'ai détesté!

 
   Lorsqu’elle a quitté Paris pour s’installer à Montauban afin d’aider sa tante Mila à tenir une maison d’hôte, Eugénie espérait y trouver le calme. Le calme, le soleil, des champs de maïs à gogo et des légumes du potager 100 % bio. Et même si, avec ses piercings, ses T-shirts Gandalf et ses cheveux roses, Eugénie sait qu’elle a plus l’air d’une geekette que d’un chef trois étoiles, elle est une vraie mordue de cuisine. La maison d’hôte lui semble l’endroit rêvé pour exercer sa passion en toute tranquillité. Enfin ça, c’était avant que sa tante lui annonce un petit changement de programme. « Petit » comme sept armoires à glace. Car Mila a accepté de recevoir en catastrophe la moitié d’une équipe de rugby. Oui, oui, de RUGBY. En toute simplicité. Cerise sur la croustade ? Eugénie va devoir partager SA chambre avec l’un des musclors. 

Mon avis: Alors là, de bout en bout j'ai ri. J'ai adoré Eugénie, une héroïne geekette et un peu punk comme on en voit peu dans les romances sentimentales. Ses maladresses m'ont faite hurler de rire. Quant à Rodrigue je l'ai trouvé attendrissant en homme qui cherche à se racheter une conduite. Bref, ne petite nouvelle vraiment sympa!

Couverture de Rencontre à la 3ème mi-temps 
  Une corvée. Voilà comment Charlotte considère l’interview de l’équipe de rugby locale que son rédacteur en chef vient de lui confier. Elle qui préfère de très loin les fashion weeks aux tournois et les sacs à main aux crampons boueux, va devoir pénétrer dans les profondeurs des vestiaires et interroger ces montagnes de muscles tout en passant pour une experte du sport (la bonne blague !). Pourtant, lorsque ses yeux croisent ceux d’Aloys, le joueur numéro 10, Charlotte perd complètement ses moyens et éprouve une sensation très troublante. Un désir violent, impérieux, qui lui ferait presque oublier tout le reste…  

Mon avis: Voilà une nouvelle intense dans le sens où elle parle d'une passion brutale et violente qui chamboule toute une vie. Qui remet en question toutes les certitudes et qui fait un bien fou! Pour une fois, l'héroïne, Charlotte, n'est pas toute lisse. Elle commet même l'impensable mais pourtant, impossible de lui en vouloir puisque l'on connaît l'issu de cette histoire. Quant à Aloys, il est tout simplement craquant!
   
 Couverture de Prends-moi à l'essai 
  Marc a tout pour lui, et il le sait. En tant que rugbyman professionnel, l’argent, la reconnaissance et les filles sont loin d’être un problème, d’autant que, au-delà des muscles, il est plutôt beau gosse. Non, le problème c’est une fille. Une fille qui, pour des raisons incompréhensibles, semble complètement insensible à son charme. Charlotte – la meilleure amie de sa sœur a l’air pourtant normale à première vue : une beauté douce, une personnalité discrète… Mais dès qu’elle pose ses grands yeux bleus sur lui, il se sent maladroit. Stupide. Complètement naze. Et ça, c’est juste inacceptable. Alors, il va falloir redresser le tir, et vite. Le match s’annonce serré, mais Marc entend bien gagner la coupe.

Mon avis: Une structure originale pour cette nouvelle. Par le biais des souvenirs de Marc qui vit le dernier match de sa carrière, nous découvrons son histoire d'amour avec Charlotte sur une durée de quinze ans. Des souvenirs doux-amers tant cet amour est douloureux à cause de Charlotte qui a peur de s'engager et d'aimer. J'ai trouvé cela très original et j'ai beaucoup aimé le personnage de Marc prêt à tout pour sauver son amour. Un histoire très jolie... 

 Couverture de Le match de sa vie 

« Le prodige du rugby », « le tueur de Biarritz », voilà comment on surnomme Fabian. Lui, tout ce qui l’intéresse, c’est d’être sur le terrain, de jouer avec son équipe et d’arroser les victoires avec les gars, attablés Chez Germaine. Sans oublier les filles : son physique de beau gosse ajouté à sa célébrité font de lui un amant très convoité. Des relations éphémères qui lui permettent de se sentir vivant et d’oublier Isabelle. Isabelle… Celle qu’il a aimée comme un fou, celle qui l’a quitté du jour au lendemain. Alors, avec l’essor de sa carrière sportive, Fabian espère bien tourner la page de ses souvenirs. Oui, il le sent, il est temps de se libérer des démons du passé et de profiter des anges que lui offre le présent !

Mon avis: Un héros personnage geignard qui passe toute la nouvelle à pleurnicher sur son ex en s'envoyant tout un tas de filles. Et à la fin, évidemment, ladite ex qui revient comme une fleur disant qu'elle "savait" qu'il aurait ce comportement et elle a préféré s'éloigner pour se protéger et attendre qu'il change. Mouais. Sauf que si elle n'était pas partie, il n'aurait sûrement pas fait toutes ces bêtises! Bref, une nouvelle sans intérêt et des personnages détestables.

Couverture de Attraction immédiate
  Dans la vie, il y a deux sortes d’enterrements de vie de jeune fille. Ceux qui ennuient profondément et donnent vraiment envie d’enterrer la future mariée… et ceux qui rappellent à quel point la vie de jeune fille, c’est précieux. La soirée à laquelle assiste Amandine appartient définitivement à la deuxième catégorie. Surtout depuis qu’elle a remarqué l’un des serveurs à la plastique de rêve. Un corps musclé de rugbyman, des boucles blondes, un regard bleu océan… Lorsqu’il se lance dans un strip-tease, Amandine n’a qu’une envie : qu’il lui offre une danse privée.

Mon avis: Les personnages sont sympathiques bien qu'un peu survolés. Cependant j'ai bien aimé l'élégance suranné d'Adams. Je l'ai trouvé original. L'histoire en elle-même reste superficielle tout de même parce que certains éléments auraient eu besoin d'être un peu plus travaillés.

Couverture de Délicieuse dépendance 
  Un mot griffonné à la va-vite sur un morceau de sopalin. Voilà le type de rupture à laquelle Agathe a eu droit après plusieurs mois d’une relation passionnée avec celui qu’elle croyait être l’homme de sa vie. Elle aurait dû s’en douter : Nico, talentueux rugbyman, était bien trop sexy pour rester avec un médecin de campagne comme elle. Mais, aujourd’hui, après des semaines passées à lutter contre les souvenirs, elle doit affronter le retour de son ex en ville à l’occasion d’un match. Si jamais elle le croise, elle s’est juré de rester distante. Oui, elle sera digne, imperturbable, invulnérable… une vraie reine des glaces ! Alors pourquoi son cœur s’emballe dès qu’une ombre passe devant sa fenêtre ?

Mon avis: J'ai bien aimé Agathe qui est un personnage fougueux surtout lorsqu'elle craque et hurle sur ses patients. Mais Nico était presque inexistant si ce n'est dans les souvenirs coquins de la jeune femme. Le personnage du Gros Louis était mieux fouillé que le héros masculin. Dommage parce que l'histoire y aurait gagné.

Bilan de la saga: Une saga pleine de pep's et de scènes coquines. J'ai beaucoup aimé celles qui étaient bourrées d'humour! Malgré une petite déception, je reste conquise par cette série de nouvelles à la gloire de nos sexys rugbymen!


Certaines scènes sont destinées à un public majeur et averti.




 
Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire