jeudi 20 août 2015

Vos lectures #64: Coeur d'homme, âme de soldat de Juliette Di Cen (6 vol.)

Couverture de Cœur d’homme, âme de soldat, tome 1 : Apprivoise-moi 
  Lorsque Amélia découvre l'infidélité de son fiancé, la fuite semble être la meilleure solution. Ce serait dommage de tout gâcher en redécorant l'appartement avec les tripes de l'indélicat ! Malgré l'humiliation, le soulagement d'être libérée d'une histoire qui ne l'épanouissait pas précipite la rupture.
Dans le train qui la ramène chez elle, sa rencontre avec un collègue militaire va tout bouleverser. L'homme est beau, viril, il sent bon le sable chaud et accessoirement, se trouve au sommet de l'échelle des fantasmes de la jeune femme. Saura-t-elle saisir sa chance, ou sa peur de l'engagement va-t-elle encore tout gâcher ? 

Mon avis: Ne connaissant pas cette auteure, j'avoue que j'en attendais beaucoup. J'ai déjà lu une multitude d'histoires de ce genre et il faut avouer que ça tourne un peu en rond. Et j'ai été vraiment agréablement surprise. Déjà par le style d'écriture. La romance étant raconté du point de vue  d'Amélia, le ton est net, précis, concis. Tout à fait le genre qu'il faut à une militaire. Mais Juliette Di Cen n'hésite pas à changer de ton lorsque viennent les sentiments. L'écriture devient alors plus douce et tendre pour changer à nouveau lors des scènes de sexe en devenant alors plus piquante. Les héros sont extrêmement attachant et j'ai au l'occasion de beaucoup rire sur certains passages. En 66 pages, l'auteure m'a conquise!

 Couverture de Aucune promesse 
  L'adjudant Emma Lemaire est une professionnelle. Une de celles qu'on envie, qu'on critique, qu'on adore détester. Une reine des glaces qui vous assassine d'un simple coup d'oeil désapprobateur. Ou une miss catastrophe qui risque de mettre le feu à un régiment en allumant une simple bougie...Lassée de ce statut dans lequel elle ne se reconnait pas et d'un poste haut placé qui bride son besoin d'aventure, Emma parvient à quitter son état-major et se fait affecter dans une compagnie combattante, à l'occasion d'un court séjour en Polynésie française. Mais Tahiti et ses secrets sont-ils vraiment conformes au Paradis vendu sur les cartes postales ? 

Mon avis: Un peu plus longue que la première cette histoire est encore mieux. Si le début avant la rencontre est un peu long, il n'en reste pas moins la plume de l'auteure est toujours aussi attractive. Ses personnages sont particulièrement attachants et extrêmement drôles. J'ai adoré les pensées de Mickaël lorsqu'il est avec Emma. En plus de rendre ça hilarant, cela donne de la profondeur au héros. Dommage qu'au fil de l'histoire il y en ai de moins en moins. En tout cas, j'ai souvent éclaté de rire, je n'en demande pas plus. Quant aux scènes érotiques, il y en a juste ce qu'il faut et très bien écrite. A aucun moment je n'ai eu l'impression d'un copié-collé avec les scènes du même genre du premier tome comme dans certaines sagas que j'ai pu lire. Un excellente réussite pour moi!

Couverture de Cœur d’homme, âme de soldat, tome 4 : Vivant
  Sur un coup de tête et guidée par un coup de blues, Alix décide de laisser ses inhibitions au placard pour le plus grand plaisir d'un beau militaire. Encore faut-il qu'elle assume ses actes, mais l'homme va se charger de les lui rappeler. L'adjudant Franck Lacec, meilleur ami de Markus Faranti (L'homme enragé) accepte de devenir sa cible de coeur, avec l'espoir d'avoir trouvé dans ce pétillant sergent la perle rare. Le temps qui leur est imparti avant son départ en Afghanistan suffira-t-il à créer des liens affectifs assez puissants et durables ?

Mon avis:  Une histoire pétillante et fraîche comme je les aime. Racontée à deux voix, on vit l'histoire des deux héros du point de vue de chacun d'eux à tour de rôle. Et il faut avouer que les divagations de Franck lorsqu'il est saoul sont franchement hilarantes. Quant à Alix, j'ai adoré ses gaffes et ses maladresses. Pourtant, à un moment, Juliette Di Cen nous ramène brutalement dans le contexte de sa saga, à savoir la vie militaire et donc la guerre. Là, c'est une autre personnage, Markus, qui devient le narrateur et qui nous fait vivre une situation dramatique. Heureusement, le passage est court et la légèreté reprend vite le dessus. J'ai trouvé ce roman vraiment bien construit et j'adore toujours autant la plume de l'auteure et son sens de l'humour. De plus, il est évident que chaque histoire de cette série est très différente l'une de l'autre tant au niveau de la structure qu'au niveau de la narration et des aventures en elles-mêmes. Une jolie réussite!

Couverture de Cœur d’homme, âme de soldat, tome 2 : L’homme enragé 
 
  Markus faranti, adjudant-chef traumatisé par une série d'expériences professionnelles et personnelles douloureuses, ne parvient pas à se départir d'une violence incontrôlable. Le jour où dépassant les limites, il insulte une de ses jeunes collègues, il ignore que son dérapage va lui permettre de remonter la pente.

Mon avis:  Courte nouvelle d'une cinquantaine de pages, ce tome est plus un prélude au livre suivant de la saga. Nous rencontrons Markus, un soldat meurtri qui voue une haine féroce aux femmes. Impossible de ne pas s'attacher à cet homme qui a tant souffert. Bourru mais au coeur tendre, il m'a quand même fait bien rire par moment. Quant à Claire, elle est forte, aussi têtue que lui et rafraîchissante. Elle ne se laisse pas faire sauf quand ça l'arrange. De l'humour, de l'amour et toujours une trame originale. Un régal! 

 Couverture de Cœur d’homme, âme de soldat, tome 5 : Apaisé 
   Depuis que l'adjudant-chef Markus Faranti a avoué ses sentiments à sa subordonnée, le sergent-chef Claire Moretti, leur relation se construit à l'envers. Plutôt que de la laisser s'installer progressivement, l'homme, terrifié à l'idée d'être de nouveau rejeté, a précipité sa jeune collègue dans un tourbillon de passion quelque peu étouffant.Lorsqu'une ombre surgie de son passé tente de détruire l'équilibre qu'ils ont fini par trouver, Markus, craignant de perdre la femme qu'il aime, décide de dissimuler l'évènement à sa compagne. Mais une erreur de jugement sera-t-elle capable de tout remettre en question ?

Mon avis: Suite du livre précédent, c'est avec joie que j'ai retrouvé Markus et Claire qui traversent quelques difficultés. Cette fois, ce sont les voix de Markus et de Claire qui parlent et de temps en temps nous retrouvons Franck qui apporte quelques éléments importants à l'histoire. Avec brio, Juliette Di Cen nous fait passer du passé au présent sans pour autant alourdir l'histoire. Et cette fois en plus, il y a une véritable garce qui tente de se mettre au milieu. C'est un petit détail que j'ai fort apprécié. Comme toujours, les personnages sont particulièrement bien travaillés même si l'histoire n'est pas longue. Nous ressentons avec eux toute la palette d'émotion des affres de l'amour et il est impossible de ne pas s'attacher à eux et de vouloir soi-même guérir cet homme si fort mais si blessé!   
 Couverture de Cœur d’homme, âme de soldat, tome 6 : Au commencement je t’ai aimé 
  Sandrine l'a aimé sans condition.
  Il a détruit leur relation sans hésitation. 
  Sandrine Kervellec n’a rien d’une héroïne flamboyante. Éternelle figurante, se définissant comme le personnage secondaire par excellence, ses complexes ont fini par influencer ses rapports avec les autres, les hommes en particulier. Affectée depuis peu dans une nouvelle unité, la jeune militaire espère tourner une page en prenant un nouveau départ. Nouvel environnement, nouveaux amis, nouvelles aventures en perspective.Son désir de vivre une histoire extraordinaire lui fait oublier toute prudence quand elle attire l’attention d’un collègue aussi froid que fascinant. Lorsque survient la rupture, violente et imprévisible, son monde s'écroule. Il paraît qu’on ne change jamais vraiment. Joffrey Campier fera-t-il mentir cet adage ? De retour en France après une affectation Outre-mer de trois ans, Joffrey s'est résigné. Comment lutter contre la passion, malgré la certitude d'avoir été trahi ? Et si l'aveuglement de cet homme arrogant était le seul responsable d'un immense gâchis ?

Mon avis: Dernier livre de la saga mais pourtant, surprise! Il s'agit d'une histoire qui se passe avant le premier tome! Encore une fois, Juliette Di Cen sait tenir en haleine. D'autant que pour une fois, son héros est au premier abord franchement antipathique! Et impossible de ne pas trouver Sandrine faible au début. Pourtant peu à peu, on fini par s'identifier aux personnages. Les tracas qu'ils traversent peuvent être les nôtres et finalement on espère qu'une chose, les voir finir ensemble! Comme toujours les histoires ne ressemblent pas. Les passages de sexes sont toujours aussi bien écrits et originaux et l'humour est explosif! Je me suis souvent surprise à éclater de rire toute seule. Bref, une saga comme je les aime avec de l'originalité, de l'amour, de l'amitié et du sexe.  

Bilan de la saga:  Juliette Di Cen a un style bien a elle et j'en suis accro! Il a été très difficile pour moi de terminer cette série et de quitter ses personnages. Le fait de les retrouver d'un livre à l'autre a créé une sorte d'addiction parce que finalement, c'est un peu comme si on les connaissait vraiment. De plus l'univers militaire est tout à fait nouveau pour moi et il est clair que l'auteur connaît son sujet. Elle arrive à rendre ce corps de métier sexy! C'est sans hésiter que je vais lire un autre livre de cette auteure!

Certaines scènes sont destinées à un public majeur et averti. 

Pour suivre Juliette Di Cen sur sa page facebook, c'est ici. Elle a aussi un site de ce côté. Pour ce qui est d'acheter ses oeuvres, c'est sur Amazon ou la Fnac!  

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire