mardi 30 juin 2015

Vos lectures #57: Hell's Eight de Sarah McCarty

  Hell's Eight, Tome 1 : Secrets Désirs 
    Quand Caine Allen, après l’avoir arrachée aux mains des bandits qui l’ont kidnappée, exige qu’elle devienne sa femme, Desi ne sait absolument pas comment réagir. Une voix, au fond d’elle, lui crie de s’enfuir à tout prix loin de cet homme, dont elle connaît la réputation – comme les autres membres des Hell’s Eight, son sens de l’honneur n’a d’égal que sa dureté et son inflexible volonté. Et si elle ne trouve pas un moyen de lui fausser compagnie il voudra la soumettre à ses désirs, comme tous les autres hommes avant lui. Mais elle devine, avec la même certitude, que la protection qu’il lui offre n’est pas un vain mot, et que la soumission totale qu’il exige d’elle n’est peut-être que le prix à payer pour rester en vie, mais aussi, et surtout, pour explorer la part la plus enfouie de ses propres désirs… 

Mon avis: Un plongée des plus brutales dans l'Ouest Américain au XIXème siècle. Période pendant laquelle la femme n'est considérée que comme une possession, à la merci des hommes si elles n'ont pas de protection. On peut dire que l'héroïne n'est pas épargnée (c'est le moins qu'on puisse dire) mais les traumatismes dus à son passé sont très bien abordés. A côté de ça, le héros fait preuve de beaucoup de patience. Cependant, il reste parfois assez brutal dans certaines conditions. Sachant que ce genre de livres est assez codifié, le héros doit être en général parfaitement "lisse" dans son comportement envers la demoiselle. Mais l'auteur prend en compte le contexte et l'époque. Donc même si Desi est une femme forte avec un grand caractère, ce qui semble être rare à pendant cette période, Caine doit rester le "mâle dominant" tout en ayant de la tendresse et de l'amour envers son épouse. Un ambiguïté bien travaillée à mon sens. 


Hell's Eight, Tome 2 : Initiation 
  Alors qu'elle a quitté ses terres et sa famille pour échapper au terrible bandit auquel on veut la marier de force, Bella est arrêtée dans sa fuite par un cavalier solitaire, Sam McGregor. Un homme implacable qu'elle connaît de réputation : un tireur infaillible au sens de l'honneur exacerbé, certes, mais aussi un grand amateur de femmes connu pour être un amant extraordinaire. D'où son trouble lorsqu'il décide, malgré ses protestations, de rester auprès d'elle afin de la protéger des nombreux périls qui la guettent. Un trouble qui ne fera qu'augmenter au fil des jours, et surtout des nuits. Car cet homme terriblement viril éveille en elle d'étranges sensations, des envies sensuelles et pressantes, venues du fond des âges, contre lesquelles elle ne peut absolument pas lutter. Alors, mue par le désir irrépressible de devenir une femme entre ses bras, elle finit par le supplier de lui enseigner les secrets du plaisir...

Mon avis: Voilà une femme forte et têtue prête à tout pour reprendre le contrôle de sa vie. De quoi perturber et même agacer le cow-boy solitaire qu'elle convoite. Même si ici encore la femme reste d'une certaine manière sous le joug de l'homme, ce volume est plus léger que le précédent et les personnages principaux sont très attachants. Petit bémol cependant: quelques scènes "sexy" se déroule...à cheval. Je dois dire que malgré la description des plus précise, à aucun moment je n'ai pu comprendre comment les héros s'y prenaient tellement cela m'a semblé rocambolesque! Mais le reste a tout de même été plaisant à lire.


Ce livre a été lu dans le cadre du Challenge de l'été des Pirates.


 Couverture : Hell's Eight, Tome 3 : Plaisirs Interdits
   Sally Mae sait que Tucker McCade ne sera jamais un homme pour elle. Non pas parce qu'il est métis et que la société condamne toute relation entre une blanche et un homme à moitié indien, mais parce que c’est un homme dont les valeurs sont diamétralement opposées aux siennes. Elle, pacifiste, entièrement dévouée à la communauté, dans le respect strict des règles de la religion. Lui, l’un des membres les plus durs des Hell’s Eight, qui n’hésitera jamais à recourir à la violence pour parvenir à ses fins. Et pourtant : c’est bien de cet homme, le plus interdit de tous, qu’elle rêve toutes les nuits. Des rêves intenses, lourds de désirs et de sexe, où la violence change de camp...
   Des rêves qui pourraient devenir réalité, elle le sait aussi, si elle trouvait le courage de transgresser les règles qui pèsent sur elle…

Mon avis: Dans ce volume, on découvre un couple dit "mixte". C'est à dire une blanche et un indien amoureux. Victimes d'une société profondément raciste et intolérante, ils prennent énormément de risques pour s'aimer. A l'époque, un indien pouvait être pendu pour  avoir touché une blanche. Au delà du joli message de tolérance transmis par l'auteure, on découvre aussi les codes du veuvage lors de cette période pleine de préjugés nauséabonds et le comportement vraiment malsain des hommes qui s'imaginent pouvoir faire ce qu'ils veulent d'une femme vivant seule. Même si l'héroïne est parfois pénible, elle n'en reste pas moins courageuse et forte. Quant à Tucker, il représente parfaitement ces hommes qui n'étaient acceptés ni par les indiens ni par les blancs à cause de leur métissage. Bref, si certaines scènes restent assez répétitives, les personnages sont eux bien travaillés et l'histoire est plaisante à lire. 

Ce livre a été lu dans le cadre du Challenge de l'été des Pirates.

Couverture : Hell's Eight, Tome 4 : Troublante Captive 
  Les Hell’s Eight. Huit hommes revenus de l’enfer, débordant d’une énergie sauvage, et prêts à tout pour défendre leurs valeurs…Lorsqu’il découvre enfin, dans un ranch à la frontière mexicaine, une jeune femme blonde dont les traits lui sont familiers, Tracker Ochoa croit d’abord que sa mission touche à sa fin. C’est donc lui qui aura retrouvé Ari, la jeune femme que tous les membres du Hell’s Eight recherchent depuis de longs mois, afin d’honorer la promesse qu’ils ont faite à Desi Allen, la sœur jumelle d’Ari. Mais il se rend vite compte que sa mission ne fait que commencer. D’abord parce que la jeune femme n’a aucun souvenir d’avoir été kidnappée et maltraitée, et qu’il va devoir trouver un moyen de la convaincre de le suivre. Ensuite parce que, en dépit de tout ce qu’il sait des épreuves qu’elle a subies en captivité, il ne rêve que d’une chose : sentir son corps gracile se presser contre le sien, et la voir s’abandonner entre ses bras. Mais il n’a pas le droit de céder au désir qu’elle fait naître en lui, car il le sait bien : elle finira par recouvrer la mémoire et à cet instant, elle le méprisera pour avoir profité d’elle, comme ces bandits qui lui ont fait du mal…

Mon avis: Pour le moment, je dois dire que j'ai eu un gros coup de cœur pour ce couple attachant. Les personnages sont vraiment intéressants avec leur passé difficile. Ari est touchante dans sa manière de mettre de côté sa propre douleur pour aider Tracker à surmonter la sienne. Quant à lui, il est adorable avec elle et tout prêt à aimer son bébé comme si c'était le sien et fait tout pour les sauver. De plus j'ai trouvé ce tome plus actif que les précédents avec un peu plus d'humour. Bref, pour l'instant, c'est mon favori! 

 Couverture de Hell's Eight, Tome 5 : Noces Intenses 
   En apercevant le condamné au milieu de la place, affrontant fièrement la meute d’ivrognes qui s’apprête à l’exécuter, Fei sent le trouble la gagner. Avec ses traits vigoureux qui semblent sculptés dans la pierre, sa haute taille et ses épaules larges, cet homme lui rappelle un splendide animal sauvage, tout en lignes dures et souples. Un homme à la force brute qui pourrait l’aider à protéger sa famille, et la mine d’or qu’elle a découverte… Sauf que le seul moyen pour qu’il accepte de l’aider, ce serait d’obtenir sa grâce. Et pour cela, elle va devoir faire jouer une vieille loi archaïque qui permet de sauver la vie d’un condamné… en l’épousant. Mais est-elle vraiment prête à lier son destin à cet homme dangereux, dont le regard intense la plonge dans un mélange d’espoir, de peur et d’excitation ?  

Mon avis: Encore une histoire piquante avec un cow-boy débordant de virilité. J'ai été aussi charmée par Shadow que par son jumeau. Son personnage torturé par son enfance affreuse est particulièrement bien dessiné même si parfois, il veut en faire trop. Sa rencontre avec Fei, une femme à moitié chinoise pleine de fougue et de volonté, va peu à peu l'ouvrir aux sentiments et on le voit doucement s'adoucir et faire preuve d'un sens de l'humour très pince-sans-rire qui le rend encore plus attachant. Encore une fois, Sarah McCarty aborde un sujet sensible et qui semble cher à son coeur: la condition de la femme, cette fois dans la culture chinoise du XIXème siècle. Totalement soumise à leur famille, elles ne choisissent pas leur époux et doivent accepter a polygamie. Fei, qui refuse un destin qu'elle n'a pas choisi se bat tout au long de l'histoire pour prendre en main sa vie et garder l'homme qu'elle aime. De plus, j'ai aimé le fait qu'elle ait un "métier d'homme". De son écriture toujours aussi sensuelle, l'auteure nous offre des personnages hauts en couleur et des scènes érotiques particulièrement bien écrites. J'ai hâte de découvrir un nouveau membre du groupe des Hell's Eight!

Couverture : Hell's Eight, Tome 6 : Voeux sensuels 
   Depuis qu’elle a trouvé refuge au ranch des Hell’s Eight, Maddie ne cesse de remercier le ciel de lui avoir fait ce cadeau : ici, elle a chaque jour la preuve que le monde de brutes et de violence dans lequel elle a baigné depuis son enfance est bel et bien derrière elle ; ici, elle sait qu’aucun homme ne la forcera jamais à quoi que ce soit. Car, elle le voit bien, malgré leurs manières souvent rudes, les Hell’s Eight respectent les femmes par-dessus tout. Parfois même un peu trop, songe-t-elle avec envie en contemplant les épaules larges et le profil acéré de l’un d’entre eux, Caden Miller. Depuis qu’elle a fui son passé, il est le seul homme à avoir fait naître en elle un désir qu’elle croyait à jamais perdu. Un désir intense, fulgurant, qu’elle rêve d’assouvir entre ses bras. Mais, hélas, Caden semble ne voir en elle qu’une petite sœur…

Mon avis: On avait aperçue Maddie dans un autre épisode et elle paraissait être un peu différente. Traumatisée par son passé, tout le monde la couve et du coup on ne voit plus la femme derrière la victime surprotégée. Pourtant, contre toute attente elle va se révéler être une femme forte et volontaire prête à tout pour contrôler sa vie. Même si elle a une piètre opinion d'elle à cause de son passé, elle se bat avec force pour l'homme qu'elle aime. Celui-ci justement est fort perturbé de ressentir des choses pour une femme qu'il veut voir comme sa sœur ou comme une femme faible. Un peu agaçant il est un peu long à ouvrir les yeux. Ce n'est pas mon épisode favori. Les personnages sont moins attachants et clairement, ceux des autres livres m'ont manqués. Pour autant, l'histoire reste très jolie et la plume de l'auteure est toujours agréable à lire. 

Couverture de Hell's Eight, Tome 7 : Ace's Wild
   Son démon tentateur. Voilà ce que représente Petunia Wayfield pour Ace Parker. C’est bien simple : depuis que cette femme a mis un pied à Simple, Texas, il est incapable de se la sortir de la tête. Pourtant, avec ses robes boutonnées jusqu’au menton, son petit air moralisateur et son tempérament frondeur, elle n’est pas une femme pour lui. Sa vie à lui, c’est la violence, les saloons et les filles faciles. Que ferait-il de cette petite institutrice bien proprette ? Mais quand il plonge son regard dans le sien, il y lit un défi, une provocation contre lesquels il est incapable de lutter. Cette lueur au fond de ses yeux, cette façon de redresser subtilement le menton lorsqu’il s’approche d’elle… Tout en elle lui crie qu’elle est celle qui acceptera la noirceur de son âme, qui lui offrira son corps pour y exorciser ses démons, celle dont il ne pourra jamais se lasser, et qu’il pourrait peut-être même aimer. 

Mon avis: Si j'ai aimé les personnages individuellement et le contexte de l'histoire, j'ai n'ai pas vraiment apprécié les changements qui s'opèrent en Pétunia lorsqu'elle est en présence de Ace. C'est une femme de caractère, forte, ambitieuse, féministe et elle exprime clairement sa crainte de se perdre en se mariant avec Ace, de ne plus être qu'une femme au foyer. Or, à aucun moment celui-ci ne la rassure en lui disant que rien ne changera, et bizarrement, ses craintes n'apparaissent plus. C'était assez déroutant d'autant qu'Ace est assez particulier au niveau sentiments et intime. Heureusement, l'histoire reste plaisante à lire. Il est dommage que les autres personnages ne soient là que sur les dernières pages, et encore, pas tous. J'aurais aimé avoir un peu de leurs nouvelles. C'est selon moi le moins bon des tomes de la saga mais j'adore toujours autant l'ambiance transmise par la plume de Sarah McCarty!

Bilan de la saga: J'ai adoré toute cette série de romances chez les cow-boys. Le mode de vie et les mentalités particulièrement dures sont très bien mise en avant. Les femmes et les enfants n'ont pas une vie facile, mais nos héroïnes ont une rage et une volonté de fer qui m'ont conquise. Quant aux cow-boys...comment dire...Sarah McCarty sait très bien réveiller les fantasmes chez ses lectrices, et j'en connais justement pas mal qui le confirmeront!


Certaines scènes sont destinées à un public majeur et averti. 

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire