mardi 7 avril 2015

Vos lectures #51 : Les Hauts de Hurle-Vent d'Emily Brontë

Couverture de Les Hauts de Hurle-Vent 
    Adopté par la famille Earnshaw, Heathcliff est élevé dans le domaine de Wuthering Heights. À la mort de son père, il est réduit au rôle de domestique. Seule la jeune Cathy Earnshaw lui permet de supporter les mauvais traitements et les insultes. Devenus inséparables, ils éprouvent bientôt l’un pour l’autre une passion dévorante. Mais leurs différences sociales condamnent leur relation. Malgré son amour, Cathy ne peut imaginer une union avec un homme sans rang ni éducation. Heathcliff en gardera à jamais une blessure profonde. De celles qui inspirent un sentiment de vengeance.

Mon avis: Seul roman d'Emily Brontë, ce livre prend toutes les histoires d'amour à contre-pied. Nous rencontrons ici le locataire d'une belle demeure qui demande à sa femme de chambre Nelly de lui raconter l'histoire de son propriétaire. Cette femme sera le fil conducteur de tout le récit et relira tous les personnages ensemble. Heathcliff et Catherine s'aiment mais, à cause de leur éducation, de nos-dits, ils se perdent. Mais au lieu de vivre leur amour perdu de façon discrète, ils sombrent plutôt dans la folie la plus totale, détruisant autour d'eux une autre famille bien innocente. Au fil de mots, nous voyons le coeur Heathcliff être dévoré par la rage et la haine envers ceux qu'il estime coupable de la perte de son amour. Prêt à tout pour se venger, il ira jusqu'à fomenter un plan cruel pour punir même leurs descendants et s'approprier toutes leurs richesses. Indifférents aux sorts de ces enfants, il traitera son fils de la pire des manières. Malgré tout au milieu de toute cette brume angoissante, l'auteur nous laisse voir un peu de soleil et d'espoir et nous montre une autre forme d'amour qui émerge peu à peu. Un amour plus paisible comme pour faire disparaître cette malédiction qui maudit cette famille meurtrie. Tous les personnages présentés dans ce roman ne sont pas parfaits. Parfois faibles et soumis, ils sont particulièrement agaçants. Cependant, Emily Brontë a su rendre les autres attachants en leur conférent une force inouï pour affronter leur destin, par exemple en présentant une femme soumise de part la loi mais non dans son cœur et dans ses actes. Bref, une histoire forte, puissante dans laquelle les émotions sont à fleur de peau, avec des héros profonds et terriblement humains, le tout écrit dans un magnifique style victorien. 

  J'ai lu ce livre dans le cadre d'une lecture commune ayant pour thème "une livre écrit avant 1900". Vous trouverez donc l'avis de Issa sur son blog et celui de Lulu dans son boudoir très bientôt!
Réactions :

4 commentaires:

  1. Je ne pense pas avoir lu ce livre, mais je suis presque sûre de l'avoir essayé, puis rejeté, le jugeant sinistre.
    Il faut que je le lise un jour, mais ton superbe commentaire ne m'en donne pas très envie :P
    Jane Eyre est un de mes livres préférés, lu x fois et j'aime également beaucoup "The tenant of Wildfell Hall" ("La recluse de Wildfell hall) de la 3° soeur, Anne.
    Elles avaient des styles bien différents, ces demoiselles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non mais le pire, c'est que dans mon souvenir (et en lisant certains commentaires) c'était pour moi une superbe histoire d'amour. Mais honnêtement, c'est plutôt un amour toxique et destructeur qui n'a rien de beau. Heureusement, cela n'enlève pas le talent de l'auteur et vraiment ça vaut la peine de la lire. C'est un roman superbe.
      Jane Eyre, j'adore aussi, il faudra que je le chronique ce livre (la scène de la robe de mariée m'a faire faire un affreux cauchemar le jour où je l'ai lu ^^).
      Quant aux œuvres d'Anne, un jour j'y viendrai, j'aime vraiment ces soeurs et tout ce qui s'y rapporte.

      Supprimer
  2. Je veux lire ce roman depuis un bon moment. Je l'ai d'ailleurs sur ma liseuse ... mais je ne trouve jamais le courage de le commencer tellement il me parait tortueux !
    Merci en tout cas pour ta chronique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le début est un peu déroutant. Mais on rentre vite dans l'histoire et on lâche difficilement!

      Supprimer