mardi 11 novembre 2014

Vos lectures #35: Retour à Cedar Cove de Debbie Macomber (3 vol.)

Couverture : Retour à Cedar Cove, Tome 1 : La maison d'hôtes 
  Après la mort tragique de son mari, Jo-Marie décide de changer de vie, et reprend une maison d’hôtes dans la petite ville de Cedar Cove : la Villa Rose. Sa première cliente, Abby, a survécu à un accident de voiture, dans lequel sa meilleure amie a trouvé la mort. Elle n’a jamais eu le coeur à retourner dans la ville où elle est née, jusqu’à ce jour, dix ans après l’accident. Josh, le second client doit prendre en charge son beau-père, un vieil homme à présent, avec qui il ne s’est jamais entendu. Derrière les portes de la jolie maison d’hôtes, ces personnages inoubliables trouveront l’amour, le pardon et la possibilité d’un nouveau départ.

Mon avis: Avec beaucoup de douceur Debbie Macomber nous brosse le portrait de trois personnes, que la vie n'a pas épargné. C'est comme si cette maison d'hôte, reprise en main par Jo-Marie pour surmonter son veuvage, avait le pouvoir d'apaiser les coeurs et de guérir les âmes. Le deuil, le pardon et l'amour sont les thèmes forts de ce joli roman qui nous laisse sur un avenir plus radieux pour les héros et une pointe de mystère pour nous donner l'envie de plonger dans le second volet. 

Couverture : Retour à Cedar Cove, Tome 2 : Un printemps à la Villa Rose 
  Installée depuis peu à Cedar Cove, Jo Marie commence à s'y sentir chez elle. Avec l'arrivée du printemps, sa maison d'hôtes - la Villa Rose - affiche complet. Kent et Julie ont décidé d'y célébrer leurs noces d'or - le seul problème, c'est que leur couple paraît au bord de l'explosion. Leur petite-fille, Annie, joue les arbitres. Femme d'affaires, Mary Smith a connu les plus grands succès dans sa carrière. Désormais atteinte d'une grave maladie, elle ne peut plus échapper à un douloureux regret. Près de dix-neuf ans plus tôt, elle a rompu avec son seul véritable amour, et revient à Cedar Cove pour obtenir son pardon. Et puis, il y a Mark, l'homme à tout faire, dont Jo Marie commence à apprécier la compagnie... 

Mon avis: Un peu déçue par ce nouveau roman dans le sens où l'une des pensionnaires est franchement antipathique et fort égoïste. La seconde est quelque peu immature mais déjà plus attendrissante. De plus j'avais espéré que la relation entre Mark et Jo Marie évoluerait un peu mais cela n'a pas vraiment été le cas. Cependant, retrouver le ton très doux de l'écrivaine a été très appréciable. Les différentes étapes du deuil et le pardon semblent être ses sujets de prédilection et ils sont parfaitement maîtrisés. Alors même si quelques détails m'ont rebutée, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce Printemps à la Villa Rose.

dimanche 9 novembre 2014

Vos lectures #34: Retour à Little Wing de Nickolas Butler

Ce livre a été lu dans le cadre des matchs de la rentrée littéraire 2014 PriceMinister-Rakuten MRL14
Le règlement est ici!

Couverture : Retour à Little Wing 
  « Ces hommes qui sont tous nés dans le même hôpital, qui ont grandi ensemble, fréquenté les mêmes filles, respiré le même air. Ils ont développé une langue à eux, comme des bêtes sauvages. »
Ils étaient quatre. Inséparables, du moins le pensaient-ils. Arrivés à l’âge adulte, ils ont pris des chemins différents. Certains sont partis loin, d’autres sont restés. Ils sont devenus fermier, rock star, courtier et champion de rodéo.
Une chose les unit encore : l’attachement indéfectible à leur ville natale, Little Wing, et à sa communauté. Aujourd’hui, l’heure des retrouvailles a sonné. Pour ces jeunes trentenaires, c’est aussi celle des bilans, de la nostalgie, du doute…
Nickolas Butler signe un premier roman singulier, subtil et tendre, récit d’une magnifique amitié et véritable chant d’amour au Midwest américain.

Mon avis: D'une écriture simple, parfois crue, et pourtant très douce, Nikolas Butler nous entraîne dans le Wisconsin, dans la vie de 4 amis d'enfance. De manière originale, chaque chapitre porte une lettre qui correspond au prénom du personnage qui raconte l'histoire. C'est ainsi que les points de vue se mêlent,  et nous voyons les sentiments, les opinions  qui divergent parfois. Chacun à sa manière se cherche pour finalement mieux se retrouver à Litte Wing, la petite ville de leur enfance, là où tout a commencé pour eux. Si les protagonistes sont totalement différents, ils n'en restent pas moins attachants avec leurs défauts et leurs qualités. Et même si parfois l'auteur pêche par quelques clichés sur les gens de la campagne, l'amour qu'il porte cette région transparaît dans chacun de ses mots. Il nous permet de découvrir une belle amitié virile, brute, avec les éloignements que la vie amène inévitablement, les petites blessures, les coups bas mais elle n'en est que plus précieuse, pleine d'amour et de pudeur. Une amitié d'hommes forts que j'ai pris énormément de plaisir à lire.
Je donne un 4/5 à ce livre et je le recommande vivement!

mercredi 5 novembre 2014

Vos lectures #33: La Famille Beauchamps de Mélissa de la Cruz (3vol.)

Couverture : La Famille Beauchamps, Tome 1 : Les Sorcières de North Hampton 
  Joanna Beauchamp et ses filles, Ingrid et Freya, vivent à North Hampton, à la pointe de l’île de Long Island. La ville, belle et brumeuse, semble comme figée dans le temps, et les trois femmes y mènent une vie en apparence paisible.
En réalité, elles sont de puissantes sorcières : ressusciter les morts, guérir les blessures et les peines de cœur, prédire l’avenir… autant de pouvoirs qu’elles n’ont pourtant pas le droit d’utiliser. Jusqu’au jour où Freya, la fille rebelle, emportée dans un dangereux jeu de désir entre deux frères, met son secret en péril.
Et quand North Hampton devient le théâtre d’évènements tragiques, les trois femmes comprennent qu’elles ne pourront plus longtemps dissimuler leur vraie nature.


Mon avis: Un zeste de magie, un rien d'histoire, un peu de mythologie scandinave, de belles histoires d'amour et vous obtenez une très jolie histoire. Des sorcières coincées à notre époque sans pouvoir utiliser la magie est pour le moins original. Certains détails relatifs à leur immortalité et à leurs différentes vies restent assez nébuleux pour moi. Cependant, l'auteure nous entraîne, avec une écriture très douce, à la rencontre de trois héroïnes fort attachantes. Et elle nous montre que même aujourd'hui, la "rumeur" peut encore faire des ravages sans que les erreurs du passé ne servent de leçon. La fin est très surprenante lors des révélations et l'épilogue nous laisse carrément sur notre faim. Mélissa de la Cruz a parfaitement réussi à me donner l'envie de lire la suite de sa saga. 
Ce livre a été lu dans le cadre du BQC: Événement Halloween 2014  

Couverture de Les Sorcières de North Hampton, Tome 2 : Le Doux Baiser du Serpent 
  Joanna et ses deux filles, la sage Ingrid et l’impétueuse Freya, savourent la paix retrouvée dans leur petite ville de North Hampton. Quand Freddie, le frère jumeau de Freya, réapparaît soudain après des siècles d’emprisonnement, la jeune fille commence par se réjouir. Car son frère adoré est forcément innocent. Mais c’est Killian, le fiancé de Freya, que Freddie accuse… Ingrid, de son côté, est amoureuse de Matt Noble, le séduisant inspecteur de police. Mais entre une sorcière et un mortel qui ne croit pas à la magie, une histoire d’amour est-elle possible ? Joanna, quant à elle, est contactée par l’esprit d’un mort et forcée de se replonger dans de douloureux souvenirs. Les trois femmes pourront-elles préserver leur équilibre, et sauver ceux qu’elles chérissent ? 

Mon avis: Un deuxième tome un peu moins bien que le premier. Plus long a démarrer, il est au début difficile de replonger dans l'histoire. C'est avec plaisir cependant que l'on retrouve les trois sorcières dont les ennuis s'aggravent au fil des pages. Par contre, le duo Ingrid-Mat est franchement agaçant dans leur relation, c'est dommage. Heureusement, le mystère et le suspense reprennent la main vers le milieu du roman pour nous laisser sur une fin vraiment palpitante!

 Couverture de Les Sorcières de North Hampton, Tome 3 : Les Vents de Salem 
  Le livre La sorcière Freya Beauchamp est coincée en 1692, à Salem qui plus est, sans aucun souvenir de son passé. Le puissant Loki l’y a envoyée, à trois cents ans de sa mère Joanna et de sa sœur Ingrid. Si Freya est prise en train de pratiquer la magie, elle sera forcée de revivre les célèbres procès des sorcières et cette fois, même son immortalité ne pourra pas la sauver. Pendant ce temps, la North Hampton du xxie siècle est confrontée à d’autres problèmes. Joanna et Norm consultent l’Oracle pour obtenir des conseils, et Freddie et ses alliés pixies sont à la recherche d’un totem disparu qui pourrait les aider à rouvrir un passage dans le temps et à ramener Freya à la maison. Quand Ingrid pour sa part croise la route d’un amour de jeunesse, elle se met à douter de sa relation avec l’inspecteur Matt Noble… Entre présent et passé, Les Vents de Salem distille avec habileté rebondissements et suspense, pour le plus grand plaisir des fans assidus et des nouveaux adeptes de la série.

Mon avis: Si le second volet été un peu décevant pour moi, le troisième a largement été au-delà de mes espérances. Les voyages dans le temps, le passé et le présent qui se mélangent donnent à l'histoire beaucoup de vie. De plus l'auteur utilise avec précision les faits réels déroulés à Salem dans lesquels se mêlent ses héros avec beaucoup de réalisme. On retrouve aussi quelques détails supplémentaires sur la mythologie scandinave, et franchement c'est intéressant et l'écriture légère de l'auteur empêche la lourdeur de s'installer au milieu de tout ces détails que l'ont doit connaître pour comprendre l'histoire. Enfin, on apprend à mieux découvrir Freddie qui est un personnage très attachant. Bref une excellente fin pour clôturer cette saga originale. 

Bilan de la saga: Mélanger de la mythologie scandinave, très peu connue, à des faits historiques était un pari audacieux que l'auteur a bien fait de faire. Ses personnages sont parfaitement intégrés dans l'histoire des puritains de Salem tout autant qu'au milieu du XXIème siècle. Et si les 3 tomes sont assez inégaux au niveau de la qualité des aventures de la famille Beauchamps, il n'en reste pas moins que le suspense est suffisamment distillé pour donner envie aux lecteurs de persévérer et d'achever la lecture. 


Certaines scènes à caractère sexuel sont destinées à un public averti.