jeudi 22 mai 2014

Vos lectures #11: Divergente de Véronica Roth (3 vol.)

  Dans un monde où on ne peut appartenir qu’à une seule faction parmi 5, une jeune fille apporte le chaos.   Dans un Chicago post-apocalyptique, la société est divisée en 5 factions : les Altruistes, les Audacieux, les Sincères, les Érudits et les Fraternels. Chacune est consacrée au culte d’une vertu dans l’espoir de créer une civilisation parfaite. Les enfants grandissent dans la faction où ils sont nés. À 16 ans ils doivent choisir quelle sera la leur, pour la vie. Avant de prendre cette décision, ils passent des tests pour connaître la vertu la plus proche de leur personnalité. Pour Beatrice, issue d’une famille Altruiste, le choix s’annonce plus difficile encore.

Mon avis: J'ai découvert ce nouvel univers avec beaucoup de curiosité. On y trouve encore les humains rangés dans des cases, dans lesquelles le maître mot est: obéissance. Tout y est fait pour protéger l'homme de lui-même. Mais comme à chaque fois, l'homme détruit tout. Finalement c'est assez redondant. Par contre ce que j'ai trouvé original, c'est que pour une fois, l'héroïne n'est pas une "élue". Elle ne se découvre pas un talent inné qui lui permet de gagner tous les combats. Elle est simplement différente de la norme et ce n'est pas la seule à l'être. Et ce sont juste ses deux plus grandes qualités qui l'a font sortir du lot: l'altruisme et le courage. Ça l'a rend beaucoup plus sympathique, plus normale. Et c'est ce petit détail qui diffère des nombreuses dystopies qui m'a donné envie de lire la suite. 


   Abandonnant une ville à feu et à sang, Tris est en fuite. Grâce à ses facultés de Divergente, elle a réussi à échapper au programme des Érudits qui a manipulé et lancé les soldats Audacieux à l'assaut des Altruistes. En trois jours, Tris a perdu sa faction, ses amis, ses parents. Pourtant, elle n'a pas le droit de baisser les bras. Elle seule peut se dresser face aux Érudits. Avec son frère Caleb et son petit ami Tobias, elle doit trouver des alliés parmi les autres factions, les Fraternels et les Sincères. Mais ceux-ci se montrent méfiants. Or les combats ont repris, et le temps presse...

Mon avis: On retrouve nos héros au milieu d'une lutte de pouvoir. Tris est rongée par la culpabilité et reste complètement traumatisée parce ce qu'elle a du faire lors de la première attaque. Du coup, son personnage passe par plusieurs phases, jusqu'à avoir envie de mourir pour ne plus rien ressentir. C'est intéressant de voir une héroïne qui se laisse aller à ses faiblesse, qui se laisse le droit de baisser les bras par moment. Il va s'en dire qu'elle finie par se reprendre, mais j'aime bien l'idée que le personnage principal d'un livre ne soit pas toujours parfait et au top de la forme. Sa relation avec Quatre est aussi mise à rude épreuve parce que tout les deux ne voient pas les choses de la même manière et elle doit alors faire des choix difficiles. Ce livre est tout aussi prenant que le précédent et bourré d'action. Il nous montre aussi que derrière chaque façade propre et lisse, il y a toujours des choses pas très belles qui se cachent. Et aucune des factions n'échappent à cette règle même, à ma grande surprise, celle des fraternels. C'est une vraie réussite et j'attends la suite avec impatience.  

 Tris et ses alliés ont réussi à renverser les Érudits. Les sans-faction mettent alors en place une dictature, imposant à tous la disparition des factions. Plutôt que de se plier à ce nouveau pouvoir totalitaire, Tris, Tobias et leurs amis choisissent de s'échapper. Le monde qu'ils découvrent au-delà de la Clôture ne correspond en rien à ce qu'on leur a dit. Ils apprennent ainsi que leur ville, Chicago, fait partie d'une expérience censée sauver l'humanité contre sa propre dégénérescence. Mais l'humanité peut-elle être sauvée contre elle-même ? 

Mon avis:  Ce livre a été plus long à lire que les autres. Certes il y a beaucoup d'actions, de drames mais aussi énormément d'explications ce qui ralenti considérablement le rythme. Nous apprenons enfin comment les factions sont nées, l'histoire des manipulations génétiques et il est clair qu'à trop vouloir se prendre pour Dieu, l'homme est capable des pires sacrifices. On quitte un tyran dans le 2ème volet pour en retrouver un dans celui-ci. On quitte des mensonges pour découvrir des vérités et on s’aperçoit que ces vérités sont aussi des mensonges. Cela donne un côté alambiqué mais pourtant ça ne gâche en rien l'histoire. On reste scotché de bout en bout. Il y a du suspense, de l'action, de l'amour et des scènes particulièrement déchirantes. La fin est difficile et pourtant, une ère nouvelle est là. J'ai beaucoup aimé découvrir cet univers et je regrette de le quitter déjà. 

Bilan de la saga: J'ai beaucoup aimé même si le principe des génétiquement purs et les génétiquement déficients étaient assez compliqués à suivre. Mais c'était très intéressant de voir jusqu'où est prêt à aller l'homme pour obtenir ce qu'il considère comme juste. C'est même assez effrayant. Cependant rien de manichéen là dedans. Chacun à sa part d'ombre et de lumière. Et même après des siècles de changements, après des guerres, l'homme reste toujours pareil. Il cherche toujours à reconstruire ce qu'il a lui-même détruit en espérant créer quelque chose de mieux.
Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire