mercredi 21 mai 2014

Vos lectures #10: Lila dit ça de Chimo

  Chimo vit dans une banlieue hostile. Il a 19 ans. Un jour apparaît Lila qui a 16 ans et qui est blonde. Elle habite avec sa tante, catholique fervente qui voue un culte à sa virginité. Lila se montre d'un érotisme incroyablement provocant, envoûtant. Elle est le soleil et le diable. L'unique source d'inspiration de Chimo. Tout ce qui arrive par elle, il le relate avec urgence dans son journal.
  Ce récit brillamment structuré, parle de l'éphémère épanouissement de l'amour au milieu de la désolation.
  Qui est Chimo? Un inconnu surdoué? Un grand écrivain masqué? Qui a écrit ce livre naïf et sophistiqué, cette fleur poussée sur le béton des cités?

Mon avis: Pour la première fois, on vit la cité du point de vue d'un garçon. Chimo est né dans la misère et avec ses mots, il nous la montre. Il nous montre la débrouille pour ne pas avoir faim, il nous montre la condition des filles, avec la prostitution, les tournantes. Lui est différent. Il se cache pour écrire tout ça, pour ne pas se perdre. Et en rencontrant Lila, il rencontre l'amour. Cette gamine qui, avec une simplicité toute enfantine, a compris que les hommes des cités prennent les filles, qu'elles le veuillent ou pas. Alors, dans un effort désespéré pour garder le contrôle de son corps, de sa vie, elle préfère s'offrir, elle préfère s'imaginer n'avoir aucune limite. Sa naïveté rend la réalité plus brutale encore et l'écriture de Chimo en est d'autant plus prenante, plus dure. Déjà, on sait que finalement, ni l'un ni l'autre ne voient la lumière au bout de cet enfer. 
  
Pour mieux comprendre ce livre, je vous mets en photo la préface.



Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire