samedi 31 mai 2014

Vos lectures #13: Comment se débarrasser d'un vampire amoureux de Beth Fantaskey (2vol.)

  Jessica attendait beaucoup de son année de Terminale : indépendance, liberté, fêtes...
Elle n'avait certainement pas vu venir Lucius Vladescu ! Adoptée seize ans plus tôt en Roumanie, Jessica découvre avec stupeur qu'elle est fiancée à un prince vampire depuis sa plus tendre enfance, et qu'il a bien l'intention de réclamer sa promise. Séduisant, ténébreux, romantique, Lucius est persuadé que Jessica va lui tomber dans les bras. Mais la jeune fille a d'autres projets et pas la moindre envie de suivre un inconnu en Roumanie, tout prince vampire qu'il soit.


Mon avis: "Suis moi, je te fuis, fuis-moi, je te suis". Ça résume plutôt bien cette histoire. Bon il faut dire que le vampire en question est plutôt agaçant. Mais ce doit être une question de sang royal puisque Jessica devient aussi un peu snob lorsque elle accepte enfin son côté princesse. Mais en dehors de ça, c'est un livre sympa à lire. Il y a des passages drôles,  l'écriture est fluide. Mais selon moi, il manque quelque chose. Un petit truc qui ajouterai un peu de piquant aux héros. Je vais lire la suite parce que je suis curieuse et j'espère qu'il y aura ce détail en plus.

  Le jour où Jessica Packwood a découvert qu’elle appartenait à une famille de vampires, sa vie a changé à jamais. A présent mariée au prince Lucius Vladescu, elle doit s’imposer en tant que souveraine face à une famille de vampires aux dents longues qui ne demandent qu’à l’écarter du trône. Quand un des Anciens est retrouvé assassiné avec le pieu de Lucius, tout accuse le prince-vampire. Emprisonné dans le château, affaibli par le manque de sang, il dépérit peu à peu, laissant Jessica seule face à son destin…

Mon avis: J'ai préféré ce volume au premier et de loin! L'histoire est très sombre, puisqu'elle tourne autour d'un meurtre et d'une lutte de pouvoir. On en apprend beaucoup sur l'enfance atroce de Lucius et de son cousin et si Lucius y est à peine présent à cause de son emprisonnement, Jessica, elle se transforme tout au long du livre. De lycéenne terrorisée par les responsabilités qui l'attendent, elle devient, avec l'aide du cousin de Lucius, Raniero, et sa meilleure amie Mindy, une femme forte, une future souveraine. Ce que j'ai aussi apprécié dans ce livre, c'est que Mindy est devenue un personnage à part entière ( et pas la meilleure amie/accessoire comme dans le 1er tome ) à tel point qu'elle en devient narratrice elle aussi. Son personnage est très développé et on la voit elle aussi devenir une femme sûre de ses choix au fil des pages. Rien à voir avec les deux adolescentes immatures du livre précédent. Bref, une fois n'est pas coutume, ce second volet est bien plus riche et intéressant que le premier!

mercredi 28 mai 2014

Vous avez regardé Grey's Anatomy S9 Ep.16,17,18 SPOILER

Amoureux du suspense, quittez cette page! Il n'y a QUE du spoiler!

  J'ai un peu loupé le début parce que que Caro2Chocolat a jugé le moment idéal pour me téléphoner. Bref. Ce que j'ai compris c'est que tout le monde flippe puisque l'hôpital doit fermer. Du moins, c'est ce que dit la rumeur. Meredith, Derek, Arizona, Callie et Cristina se battent pour le racheter mais ne trouvent pas d'investisseur. Et Pegasus voudrait le démanteler! (Non mais ça va pas bien eux!) En tout cas ça sent vraiment pas bon! Finalement, c'est la mère de Jackson qui leur sauve la mise en offrant à son fils le Seattle Grace! Rien que ça! Dis donc elle va avoir du mal à trouver mieux pour son anniversaire!
  Ca commence mal dans le 2ème épisode. La mère de Jackson est une vraie chieuse et elle compte bien tout diriger en influençant son fils. Du coup, Owen (mon Owen) est sur la sellette. Ça met des tensions puisque tout le monde se renvoie la balle au sujet des responsabilités concernant la chute de l'hôpital. Avery est totalement débordé c'est assez marrant à voir. Mais finalement il reprend la main et renomme l'hôpital: le Grey Sloane Memorial Hospital.
  Les urgences sont ouvertes à nouveau avec la pointe de la technologie. April, qui sort avec un bel ambulancier, ne lui a pas dit qu'elle n'était plus vierge parce que lui se réserve pour le mariage.  Arizona et Callie envisagent de reprendre une vie sexuelle. Karev, lui, s'éclate avec un gamin malade à faire des sales blagues au mec de Jo. Tout le monde demande de l'argent au nouveau comité et Cristina en profite pour s'imposer sur un essai clinique. 
  C'était sympa. juste ce qu'il fallait d'émotions et de rires, comme toujours :)
  A mercredi prochain!
  

lundi 26 mai 2014

Mon Cinquième Tag: 7 séries, 7 émotions

Merci Fashionmaman pour ce tag sympa, d'autant que je suis une accro des séries! Il s'agit donc de 7 séries, 7 émotions. C'est parti! 


1 La nostalgie:
 Cette série c'était NOTRE série à mon père et moi. On a vu chaque épisode 50 fois, mais on ne s'en lassait pas au grand désespoir de ma mère.
2 La peur:
 Non mais franchement qui ne flippe pas devant cette série de fou???
3 La déception:
  Déception parce que j'ai été très déçue quand Charmed s'est arrêtée. Pourtant, d'autres séries dont j'étais totalement fan ont été arrêtées aussi mais celle-là je trouvais qu'elle pouvait encore continuer sur plusieurs générations. Dommage....

4 La joie:
  Impossible de ne pas se marrer devant cette série. Friends restera toujours une énorme rigolade pour moi!
5 L'hystérie:

  Hartley coeurs à vif... Je dirais que l'hystérie là dedans, ben elle vient de Drazic. Juste parce que c'est Drazic quoi... (soupir d'ado attardée)
6 La curiosité:
  C'est parce qu'on m'a beaucoup parlé de The L World que je me suis décidée à la regarder. Et j'ai adoré!!! Ça a été une excellente surprise. Beaucoup d'émotions, de larmes, d'amour et de sexe aussi. Et les actrices sont sublimes!


7 La frustration:
  Non mais c'est quoi cette furieuse manie de supprimer ou de faire partir tous mes chouchous??? Et puis c'est pas comme les Feux de l'Amour hein, ils ne ressuscitent pas miraculeusement en plus! Je suis donc condamnée à regarder disparaître au fur et à mesure mes personnages favoris... Grrrrr

Je tague en retour:
Issa
Lulu
L'Inconstance
Dark Maman
Rose Books
Marie


vendredi 23 mai 2014

Vos lectures #12: On m'a volé ma vie de Jaycee Dugard



"A l'été 1991, j'étais une enfant comme les autres. Je faisais des choses normales. J'avais des amis, et une mère qui m'aimait. J’étais tout simplement comme vous. Jusqu'au jour où on m'a volé ma vie. Je suis restée prisonnière pendant dix-huit ans. J'ai été un objet dont quelqu'un a usé et abusé. Pendant dix-huit ans, on m'a interdit de prononcer mon nom. Je suis devenue mère, et on m'a forcée à devenir une soeur. Pendant dix-huit ans, j'ai supporté l'insoutenable. Le 26 août 2009, j'ai retrouvé mon nom. Je m'appelle Jaycee Lee Dugard. Je ne me considère pas comme une victime. J'ai survécu. Une vie volée est mon histoire, écrite avec mes mots, à ma manière, de la façon dont je me la rappelle".

Mon avis:  C'est une histoire bouleversante et très dure à lire. Jaycee a vécu l'horreur absolue mais de là sont nées ses filles. Il m'a été très difficile de lire ce livre parce qu'il est impossible de ne pas se dire que ça n'arrive pas qu'aux autres. Mais le fait que le présent se mêle au passé dans le texte permet de souffler un peu. Et l'on peut voir que Jaycee est devenue une femme forte, prête à tout pour ses filles. Loin de se victimiser, elle nous montre qu'elle s'est battue et que même si elle en gardera toujours des séquelles, aujourd'hui, elle s'en est sortie. Elle est enfin libre. Une belle leçon de courage!

jeudi 22 mai 2014

Vos lectures #11: Divergente de Véronica Roth (3 vol.)

  Dans un monde où on ne peut appartenir qu’à une seule faction parmi 5, une jeune fille apporte le chaos.   Dans un Chicago post-apocalyptique, la société est divisée en 5 factions : les Altruistes, les Audacieux, les Sincères, les Érudits et les Fraternels. Chacune est consacrée au culte d’une vertu dans l’espoir de créer une civilisation parfaite. Les enfants grandissent dans la faction où ils sont nés. À 16 ans ils doivent choisir quelle sera la leur, pour la vie. Avant de prendre cette décision, ils passent des tests pour connaître la vertu la plus proche de leur personnalité. Pour Beatrice, issue d’une famille Altruiste, le choix s’annonce plus difficile encore.

Mon avis: J'ai découvert ce nouvel univers avec beaucoup de curiosité. On y trouve encore les humains rangés dans des cases, dans lesquelles le maître mot est: obéissance. Tout y est fait pour protéger l'homme de lui-même. Mais comme à chaque fois, l'homme détruit tout. Finalement c'est assez redondant. Par contre ce que j'ai trouvé original, c'est que pour une fois, l'héroïne n'est pas une "élue". Elle ne se découvre pas un talent inné qui lui permet de gagner tous les combats. Elle est simplement différente de la norme et ce n'est pas la seule à l'être. Et ce sont juste ses deux plus grandes qualités qui l'a font sortir du lot: l'altruisme et le courage. Ça l'a rend beaucoup plus sympathique, plus normale. Et c'est ce petit détail qui diffère des nombreuses dystopies qui m'a donné envie de lire la suite. 


   Abandonnant une ville à feu et à sang, Tris est en fuite. Grâce à ses facultés de Divergente, elle a réussi à échapper au programme des Érudits qui a manipulé et lancé les soldats Audacieux à l'assaut des Altruistes. En trois jours, Tris a perdu sa faction, ses amis, ses parents. Pourtant, elle n'a pas le droit de baisser les bras. Elle seule peut se dresser face aux Érudits. Avec son frère Caleb et son petit ami Tobias, elle doit trouver des alliés parmi les autres factions, les Fraternels et les Sincères. Mais ceux-ci se montrent méfiants. Or les combats ont repris, et le temps presse...

Mon avis: On retrouve nos héros au milieu d'une lutte de pouvoir. Tris est rongée par la culpabilité et reste complètement traumatisée parce ce qu'elle a du faire lors de la première attaque. Du coup, son personnage passe par plusieurs phases, jusqu'à avoir envie de mourir pour ne plus rien ressentir. C'est intéressant de voir une héroïne qui se laisse aller à ses faiblesse, qui se laisse le droit de baisser les bras par moment. Il va s'en dire qu'elle finie par se reprendre, mais j'aime bien l'idée que le personnage principal d'un livre ne soit pas toujours parfait et au top de la forme. Sa relation avec Quatre est aussi mise à rude épreuve parce que tout les deux ne voient pas les choses de la même manière et elle doit alors faire des choix difficiles. Ce livre est tout aussi prenant que le précédent et bourré d'action. Il nous montre aussi que derrière chaque façade propre et lisse, il y a toujours des choses pas très belles qui se cachent. Et aucune des factions n'échappent à cette règle même, à ma grande surprise, celle des fraternels. C'est une vraie réussite et j'attends la suite avec impatience.  

 Tris et ses alliés ont réussi à renverser les Érudits. Les sans-faction mettent alors en place une dictature, imposant à tous la disparition des factions. Plutôt que de se plier à ce nouveau pouvoir totalitaire, Tris, Tobias et leurs amis choisissent de s'échapper. Le monde qu'ils découvrent au-delà de la Clôture ne correspond en rien à ce qu'on leur a dit. Ils apprennent ainsi que leur ville, Chicago, fait partie d'une expérience censée sauver l'humanité contre sa propre dégénérescence. Mais l'humanité peut-elle être sauvée contre elle-même ? 

Mon avis:  Ce livre a été plus long à lire que les autres. Certes il y a beaucoup d'actions, de drames mais aussi énormément d'explications ce qui ralenti considérablement le rythme. Nous apprenons enfin comment les factions sont nées, l'histoire des manipulations génétiques et il est clair qu'à trop vouloir se prendre pour Dieu, l'homme est capable des pires sacrifices. On quitte un tyran dans le 2ème volet pour en retrouver un dans celui-ci. On quitte des mensonges pour découvrir des vérités et on s’aperçoit que ces vérités sont aussi des mensonges. Cela donne un côté alambiqué mais pourtant ça ne gâche en rien l'histoire. On reste scotché de bout en bout. Il y a du suspense, de l'action, de l'amour et des scènes particulièrement déchirantes. La fin est difficile et pourtant, une ère nouvelle est là. J'ai beaucoup aimé découvrir cet univers et je regrette de le quitter déjà. 

Bilan de la saga: J'ai beaucoup aimé même si le principe des génétiquement purs et les génétiquement déficients étaient assez compliqués à suivre. Mais c'était très intéressant de voir jusqu'où est prêt à aller l'homme pour obtenir ce qu'il considère comme juste. C'est même assez effrayant. Cependant rien de manichéen là dedans. Chacun à sa part d'ombre et de lumière. Et même après des siècles de changements, après des guerres, l'homme reste toujours pareil. Il cherche toujours à reconstruire ce qu'il a lui-même détruit en espérant créer quelque chose de mieux.

mercredi 21 mai 2014

Vous avez regardé Grey's Anatomy S9 Ep.13,14,15 SPOILER

Amoureux du suspense, quittez cette page! Il n'y a QUE du spoiler!




  Pas mal de situations drôles avec de nouvelles techniques qui sont imposées et des caméras de surveillance avec un docteur invisible qui surveille tout. Bailey fait de la lèche comme jamais pour sauver son job et Cristina se dispute avec la caméra de surveillance, un régal! Quant à Meredith, elle flippe en sentant des trucs bizarres dans son ventre: c'est juste le bébé qui bouge... 
  Dans le deuxième épisode, le Dr Cahill cherche un investisseur pour sauver l'hôpital et pour ça, il lui faut un visage le représentant. Karev est moyennement motivé, forcément. La photographe qui le suit partout lui sort par les yeux! Par contre Jackson s'éclate carrément! April fait encore la prude et se fait draguer par un ambulancier so seeeeeeexy! Et on découvre une Meredith de plus en plus enceinte et affamée (ça me rend nostalgique). Callie et Richard deviennent Julio et Calliopée Plantin et se font passer pour des patients dans un hôpital qui a été acheté par les mêmes investisseurs pour espionner. D'ailleurs l'hôpital est flippant. On dirait un univers parfait dans lequel se cache des psychopathes! Tout les médecins y sont formatés et le patient est totalement déshumanisé. 
  Callie et Derek veulent racheter l'hôpital mais Arizona s'y oppose totalement.Et contrairement à ce qu'on pourrait croire, Cristina aussi. April parle de sa nouvelle relation à Jackson et agace encore avec son côté coincé. Dans l'hôpital c'est la bazar total alors tout le monde se mobilise pour saboter le futur rachat. Franchement, on se demande comment Owen ne craque pas sous une telle pression. Le pauvre il a tout qui lui tombe dessus et il ne peut rien contrôler. Vivement la suite!

Et vous, vous avez regardé?

Vos lectures #10: Lila dit ça de Chimo

  Chimo vit dans une banlieue hostile. Il a 19 ans. Un jour apparaît Lila qui a 16 ans et qui est blonde. Elle habite avec sa tante, catholique fervente qui voue un culte à sa virginité. Lila se montre d'un érotisme incroyablement provocant, envoûtant. Elle est le soleil et le diable. L'unique source d'inspiration de Chimo. Tout ce qui arrive par elle, il le relate avec urgence dans son journal.
  Ce récit brillamment structuré, parle de l'éphémère épanouissement de l'amour au milieu de la désolation.
  Qui est Chimo? Un inconnu surdoué? Un grand écrivain masqué? Qui a écrit ce livre naïf et sophistiqué, cette fleur poussée sur le béton des cités?

Mon avis: Pour la première fois, on vit la cité du point de vue d'un garçon. Chimo est né dans la misère et avec ses mots, il nous la montre. Il nous montre la débrouille pour ne pas avoir faim, il nous montre la condition des filles, avec la prostitution, les tournantes. Lui est différent. Il se cache pour écrire tout ça, pour ne pas se perdre. Et en rencontrant Lila, il rencontre l'amour. Cette gamine qui, avec une simplicité toute enfantine, a compris que les hommes des cités prennent les filles, qu'elles le veuillent ou pas. Alors, dans un effort désespéré pour garder le contrôle de son corps, de sa vie, elle préfère s'offrir, elle préfère s'imaginer n'avoir aucune limite. Sa naïveté rend la réalité plus brutale encore et l'écriture de Chimo en est d'autant plus prenante, plus dure. Déjà, on sait que finalement, ni l'un ni l'autre ne voient la lumière au bout de cet enfer. 
  
Pour mieux comprendre ce livre, je vous mets en photo la préface.



Vos lectures #9: Comment j'ai trouvé le prince charmant... de Jackie Rose

  Vous aimeriez bien savoir comment j'ai rencontré le prince charmant, n'est-ce pas ? Je vous préviens, cela ne s'est pas du tout passé comme dans les contes de fées. Mais alors, vraiment pas. Enfin, quoiqu'en y réfléchissant, avec ma lamentable carrière de journaliste à Buffalo, mes désastreuses histoires d'amour, mon compte en banque à sec et mes néanmoins multiples paires de chaussures toutes plus chères les unes que les autres, j'avais bien un petit quelque chose de Cendrillon. Enfin, tout ça pour dire que trouver le prince charmant, ce n'est vraiment pas comme dans les films. Si vous saviez tout ce que j'ai dû faire : déménager à San Francisco, participer à des concours de golf, retaper une vieille maison, changer de boulot, et j'en passe... Et tout ça pour quoi ? Pour découvrir que le prince charmant n'est jamais celui qu'on croit ! 

Mon avis: L'idée de départ était géniale. Vraiment. J'espérais me marrer tout le long du livre qui avait tout pour lui. Sauf que. On a du mal a entrer dans le vif du sujet. On a du mal à croire en cette héroïne qui a l'air de penser que pour vivre heureux, il faut juste un mec plein de pognon. D'ailleurs, même elle, elle a du  à y croire. Et ce n'est qu'une succession de plaintes, de pseudos reprises en main, et d'apitoiements. Mimi Geignarde (cf:Harry Potter) est moins lourdingue que Holly. J'ai eu juste envie de la claquer. Heureusement, ça commence à bouger au milieu du roman. La deuxième partie est plus drôle, plus vive, plus enlevée. Holly semble prendre un peu de plomb dans la tête, et c'est un soulagement! Bref, même si j'ai quelque fois ri, même si la meilleure amie de Holly était, à mon sens, bien plus intéressante, je ne relirai probablement pas ce livre. Mais je le garde quand même. Au cas où.

vendredi 16 mai 2014

Vos lectures #8: Quatre filles et un jean de Ann Brashares (5vol.)

Tome 1: Le Premier Été
Au coeur d'un été inoubliable, une histoire où se mêlent les voix de quatre adolescentes, Carmen, Tibby, Bridget et Lena, amies depuis toujours. De surprises en émotions, de rires en larmes, elles font l'apprentissage de la vie.!

Mon avis: Un premier tome très sympa. Rapide et facile à lire, il est difficile de ne pas s'attacher aux 4 héroïnes. Et malgré leurs défauts et mauvais caractère qui parfois transparaissent, on ne peut que les aimer et attendre la suite de leurs aventures avec impatience!

Tome 2: Le Deuxième Été
Les vacances approchent. Carmen, Tibby, Bridget et Lena s'apprêtent à ressortir le jean magique, symbole de leur amitié et témoin de leurs aventures. Cette année, l'été s'annonce cependant bien différent... 

Mon avis:  J'ai trouvé ce livre meilleur que le premier dans le sens où les sentiments des filles sont plus profonds, plus fouillés. On en apprend beaucoup plus sur les mères et sur leur passé. Elles sont en pleine adolescence et leurs émotions sont à fleur de peau. Chacune à leur manière elles affrontent les épreuves et je dois avouer que malheureusement Carmen m'a carrément insupportée! Malgré tout il est impossible de ne pas rester attaché aux 4 héroïnes! 

Tome 3: Le Troisième Été
Rien ne sera plus comme avant.A la fin des vacances,Carmen,Tibby,Bridget et Lena devront se séparer,se rendre chacune dans une université différente.Plus que jamais,elles se raccrochent au symbole de leur amitié:le JEAN magique,témoin de leurs vies,témoin de ce troisième été qui s'annonce décisif...

Mon avis: J'ai plongé avec délice dans ce nouvel été. J'y ai retrouvé les mêmes filles que dans le précédent. Elles m'ont agacée, émue, et surprise. Mais surtout, je garde de ce livre une espèce de tristesse. Cette nostalgie qui nous saisi, au moment du passage à l'âge adulte. J'ai trouvé que ce sentiment était vraiment bien retranscrit, d'autant qu'il est différent chez chacune des filles. Du coup, on peut toutes s'y retrouver. Et c'est avec encore plus d'impatience qu'on a envie de lire la suite.

Tome 4: Le Dernier Été
 Après leur première année loin de chez elles, à l'université, Carmen, Tibby, Bridget et Lena ont chacune des projets différents pour l'été.  Ce dernier volet laisse les quatre filles au seuil de leur vie d'adulte. C'est l'heure des grandes questions et, parfois, des déceptions. Mais une chose est sûre : avec ou sans le jean, leur amitié restera éternellement dans le bleu. 

Mon avis: Cette première année à l'université ne se fait pas sans mal. Mais ce que je trouve dommage, c'est que les filles dégagent toujours une certaine mélancolie sauf lorsqu'elles sont entre elles. Elles sont toujours tristes ou en train de se poser des questions au lieu de simplement vivre! Surtout pour Tibby. Elle est franchement horripilante dans ce volume. On dirait qu'elle a volé la personnalité de Carmen, qui, elle est totalement méconnaissable. En fait, leur relation est tellement fusionnelle, qu'elles ne parviennent pas à s'ouvrir aux autres et me met parfois mal à l'aise. Mais j'ai retrouvé avec plaisir les 4 filles et leur jean magique. Et j'ai hâte de les découvrir adultes.
Tome 5: Pour Toujours
Dix ans après le 4ème été, les 4 filles ont 30 ans et se sont éloignées les unes des autres. Carmen est actrice dans une série télé et vit à New York avec son fiancé. Lena enseigne à Rhodes Island dans une école d'art. Elle vit seule en pensant toujours à Kostos et sa carrière végète. Bee vit à San Francisco et évite de s'engager vraiment avec Eric. Les trois filles ont très peu de nouvelles de Tibby depuis qu'elle est partie vivre en Australie avec son petit ami Brian. Jusqu'au jour où celle-ci leur envoie un billet d'avion pour des retrouvailles en Grèce, dans la maison des grands-parents de Lena où elles ont tant de souvenirs. Lena, Bridget et Carmen sont très excitées de se retrouver, mais la tragédie les frappe...

Mon avis: J'ai bien aimé la construction de ce tome. Ces retrouvailles difficiles sont très émouvantes. Les personnages ont pas mal évolués puisque l'histoire se passe 10 ans plus tard. Mais tout de même les sempiternels atermoiements de Lena sont vraiment, vraiment pénible. Si je n'avais pas su qu'elle avait 29 ans, j'aurai cru qu'elle en avait toujours 15! Encore un fois, dès qu'elles sont séparées, les filles ne savent plus vivre, avancer. Leur amitié en devient toxique finalement. C'est dommage. L'ensemble du livre reste cependant agréable à lire  et les larmes ne sont jamais très loin.

Bilan de la saga: L'idée de départ était super originale. L'amitié qui date de la naissance, qui n'en a pas rêvé? Malheureusement, l'auteur en a fait une histoire bien souvent trop larmoyante. Au lieu de vivre leur adolescence en étant là les unes pour les autres, les héroïnes semblent s'étouffer entre elles en ne laissant que peu voire pas du tout de place aux autres et surtout à leur famille. Parce que finalement, il n'y a que lorsque elles sont séparées qu'elles s'autorisent à aller vers les autres. Et encore, c'est difficile! En commençant cette série, j'avais plutôt imaginé des filles joyeuses, au lieu de ça, elles passent leur temps à se poser mille questions inutiles et a rejeter ceux qui essaient de percer leur carapace. Ceci-dit, je suis quand même une éternelle romantique et leurs histoires d'amour sont assez romantiques et romanesques pour avoir réussi à me toucher. Ça reste une jolie saga que je relirai avec plaisir. 


mercredi 14 mai 2014

Vous avez regardé Grey's Anatomy S9 Ep.10,11,12 SPOILER

  Amoureux du suspense, quittez cette page! Il n'y a QUE du spoiler!





  Bon, sortez les mouchoirs, ça va pleurer dans les chaumières! Ça commence fort avec la femme de Weber qui doit être soignée pas la future mariée (évidement). Une bande de biker met le foutoir dans l'hôpital et Arizona a envie de s'envoyer en l'air (sans mauvais jeu de mots rapport à l'avion). Les internes s'imaginent que leurs chefs veulent coucher avec eux et Jackson craque finalement pour Stéphanie! Pfffffff N'importe quoi! En tout cas on se marre vraiment bien surtout quand Joe apprend à Karev à pleurer pour obtenir ce qu'il veut! Du moins jusqu'à la fin de l'épisode quand Adèle meurt et que Richard s'imagine danser avec elle une dernière fois... Mais ce que j'ai adoré dans ce mariage, c'est quand les mariés sautent le balais! Je n'avais jamais vu ça! Je l'avais juste découvert en lisant Racines de Alex Haley. C'était ainsi que les esclaves se mariaient! (le cours d'histoire est terminé. Ne me remerciez pas c'était cadeau!)
  Le deuxième épisode démarre fort avec Owen qui tripote par mégarde Joe car il la confond avec Cristina. Ça va les suivre tout le long de l'épisode! Le procès contre l'hôpital pour les responsabilités dans l'accident se terminent. Ils gagnent tous 15 millions de dollars chacun! C'est pas grand chose moi je dis! Cristina et Owen, qui ont divorcé, n'arrêtent pas de coucher ensemble et je trouve que décidément, elle est vraiment drôle. Depuis son séjour dans l'autre hôpital, je la trouve bien plus ouverte. Mais ça va être moins marrant quand ils vont apprendre que le Seattle Grace est ruiné et doit fermer...
  Coupe dans le budget oblige, il y a un boulet qui vient surveiller tout le monde afin de savoir ce qui va être fermé: le Dr Alana Cahill. Antipathique à souhait, on a juste envie de la claquer. Fort. Meredith a les hormones en vrac, pleure à tout va et traumatise ses internes. J'adore! Arizona souffre du syndrome du membre fantôme. Décidément, dans cette saison, c'est sa fête! Le duo Meredith/Ross est excellent. Il cumule les bourdes et elle lui hurle dessus en permanence. Bref, on attend les prochains épisodes parce qu'il va y avoir du changement!
  

Et vous, vous avez regardé?

mardi 13 mai 2014

J'ai acheté chez ABC Dark Magie...

  Vous avez craqué. Et c'est la faute à Olivia, la propriétaire de la jolie boutique ABC Dark Magie. La page est ici
  Déjà, vous ouvrez la page, vous avez la larme à l’œil. C'est beau, c'est féérique, c'est pas cher et ça peut rapporter gros. 
  De toute façon, Olivia, elle est dark, elle le dit elle-même. Sur sa page Facebook et son Blog elle est connue sous le nom de Dark Maman. Alors, vous ne seriez pas surprise que le site ABC Dark Magie soit sous l'influence d'un sort qui vous pousse à acheter!Parce que vous êtes totalement FAN
  Bref, vous avez donc craqué. Pour une adorable figurine Bébé Elsa pour votre fille aînée qui voue un culte à la Reine des Neiges parce que c'est son papa qui l'a emmenée au cinéma voir le film. Et pour vous, pour entretenir votre collection de marque-pages, vous en avez choisi un sur le thème Harry Potter.
  Déjà, c'est rapide. Avec le week-end et les jours fériés, le paquet est arrivé très vite. Et Ô joie! A l'ouverture, vous avez adoré! Déjà, il y a un petit mot personnel (donc pas de photo, parce que c'est rien qu'à vous!) et un adorable petit sachet (que votre fille va immédiatement vous gratter):



Elsa est trop trop mignonne! Vous avez hâte de l'offrir à votre petite fan:

Quant à votre marque-pages, vous savez déjà qu'il va vous accompagner pour votre prochaine lecture!


 Maintenant, il n'y a pas plus qu'à attendre le petit paquet de la vente privée qu'Olivia a organisé. Et qui vous a ENCORE faite craquer! 
  Vade Retro Dark Maman! Au moins jusqu'au mois prochain, sinon mon chéri va râler!

dimanche 11 mai 2014

Vos lectures #7: Emma de jane Austen

  Orpheline de mère, seule auprès d'un père en mauvaise santé, Emma Woodhouse, désormais la maîtresse de maison, s'est mis en tête de marier Harriet Smith, une jeune fille qu'elle a recueillie chez elle. Ce faisant, ne s'est-elle pas attribué un rôle qui n'est pas (ou pas encore) pour elle ? Son inexpérience des coeurs et des êtres, ses propres émotions amoureuses, qu'elle ne sait guère interpréter ou traduire, lui vaudront bien des déconvenues et des découvertes. 

Mon avis: Emma peut paraître, au premier abord, excessivement vaniteuse. En effet, de part sa position sociale, elle s'estime supérieure à toute autre personne et s'arroge ainsi le droit d'arranger la vie de son amie de plus basse condition à sa guise. Mais lorsque on connaît Mme Elton, avec sa suffisance, sa condescendance on comprend alors que la seule personne vaniteuse ici, c'est bien elle.
   Emma est juste une incorrigible romantique qui souhaite le meilleur pour ses amies. Son caractère n'est juste qu'un défaut dû à sa condition et son éducation et, heureusement, il y a une bonne âme pour ne pas hésiter à la remettre à sa place et la pousser à se remettre en question.
   Ce roman est vraiment agréable à lire. La haute société et ses conventions y sont parfaitement bien décrites. C'est un vrai bonheur de les découvrir même si parfois elles sont un peu dérangeantes


vendredi 9 mai 2014

Votre chanson du moment #3

 Il y a des chansons qui sont comme ça.
 Elles vous font plus vibrer que d'autres.
 Elles vous donnent des papillons dans le ventre, elles vous font sourire, elles vous donnent envie de danser, de chanter (faux et en yaourt).
Parfois tout ça en même temps.
Vous avez découvert cette chanson dans la pub pour Lacoste et vous avez adoré! C'est Disclosure Ft. Eliza Doolittle: 
"You and Me". 
Profitez!

Et vous, c'est quoi votre chanson du moment?

jeudi 8 mai 2014

Mon Quatrième tag: un Gâteau Littéraire

Ma copine Issa, une liseuse compulsive, m'a demandé de faire un gâteau de livres pour faire découvrir à tout le monde ce que j'aime lire. C'est une super idée mais ça demande du temps pour bien réfléchir et bien choisir les livres dont on veut parler. Alors, je me lance! 

D'abord Prenez en guise de farine un livre dont l'histoire a été lente à démarrer mais dont la suite se révèle prenante :

  16 Lunes. Je ne sais pas pourquoi, j'ai eu énormément de mal à rentrer dans l'histoire mais au final, je me suis régalée.

Ajoutez le beurre : une intrigue riche et bien ficelée

 Les Dix Petits Nègres d'Agatha Christie. Vous n'avez pas vu venir la fin, elle vous a soufflée!!!


Mélangez le tout avec les œufs : 
un livre que vous pensiez détester et qui finalement fut un coup de cœur

  L’élégance du Hérisson de Muriel Barbery. Le titre, le résumé, rien ne m'a donné envie de le lire. Mais il traînait dans ma PAL depuis un bon moment, alors je me suis dit pourquoi pas? Au final, ej l'ai dévoré. Je l'ai trouvé bouleversant!
 Après avoir mis notre gâteau au four nous ressortons notre œuvre d'art gastronomique pour la laisser refroidir. Il est temps de décorer notre gâteau littéraire :)
  Les Hauts de Hurlevents: le décor, les personnages, l'histoire forte et tragique, tout est réuni pour faire un chef d'oeuvre!

Choisissez comme glaçage un livre qui réunit tous les ingrédients nécessaires pour que vous l'aimiez 
  Chouette, une ride d'Agnès Abécassis. Un livre moderne, drôle, il n'en faut pas plus pour me séduire!

Puis parsemez de pépites colorées : un livre qui donne la pêche lorsque vous avez le moral dans les chaussettes
  Absolument tout les livres de Nicole de Buron. Elle est imparable pour vous remonter le moral! Mais j'ai un petit faible pour Qui c'est, ce garçon? 
  Je tague donc Rose Book et Sariah'Lit