mardi 30 décembre 2014

Vos lectures #41: La révélation de Noël de Anne Perry

Couverture de La révélation de Noël 
   Pour Emily Radley, la belle-soeur du célèbre policier Thomas Pitt, les fêtes de Noël s'annoncent désastreuses. Elle doit quitter sur-le-champ Londres, ses enfants et les mondanités pour passer ce Noël 1895 en Irlande, auprès d'une tante agonisante qui l'a demandée auprès d'elle. Brusquement plongée au coeur du magnifique et sauvage Connemara, dans un petit village perdu au bord de l'océan, Emily ne s'imaginait pas une seconde être confrontée à une affaire de meurtre commis sept ans auparavant. Tandis qu'une tempête ramène sur la grève souvenirs et remords du passé, Emily, aussi à l'aise dans les tourbières irlandaises que dans un salon de la gentry, remue les consciences de la petite communauté, en quête d'un secret bien gardé. 

Mon avis: Sur une courte histoire, l'auteure nous plonge dans l'Irlande rurale du XIX siècle. L'héroïne, Emily Radley, jeune bourgeoise anglaise est là pour résoudre un meurtre à la demande de sa tante mourante. Si la résolution de cette énigme m'a un peu déçue car trop rapide et avec un mobile un peu facile selon moi, j'avoue que j'ai grandement apprécié le style de l'auteur et l'ambiance qu'elle réussi à dégager. Son écriture tranquille transmet parfaitement les émotions et les lieux que les personnages traversent. Bref, une agréable surprise qui me donne envie de lire d'autres livres de cette auteure.

lundi 22 décembre 2014

Vos lectures #40: Noël, l'amour et autres contrariétés de Caren Lissner

Couverture de Noël, l'amour et autres contrariétés 
  Qui a dit que j’avais besoin d’un love coach ?
   J’ai 29 ans et je m’apprête à passer mon premier Noël de célibataire en dix ans ! Dix ans que je ne suis pas allée dans un bar pour un speed dating ou que je n’ai pas tenté de séduire un homme. Donc, il y a urgence ! Mes copines, Hallie et Erika, prétendent que la séduction, c’est comme le vélo : ça ne s’oublie pas. Moi, j’ai du mal à les croire.
Comment engager la conversation ? Comment avoir l’air sexy sans en faire trop ? Bref, je crois bien que j’ai perdu la main. Le hic, c’est que je viens de rencontrer Todd. Un cadeau inespéré : grand, mignon, un faux air de Colin Farrell. Dire que je n’ai rien trouvé d’autre comme tactique d’approche que de lui citer toutes les répliques des Incorruptibles ! Cela dit, ça a eu l’air de marcher.
   Alors, peut-être que je ne suis pas encore un cas désespéré… Peut-être même que j’ai encore le droit de croire au Père Noël…

Mon avis: J'ai beaucoup aimé cette belle histoire...qui ne correspond en rien (ou presque) au résumé. Quant au sapin...je n'en ai toujours pas vu l'ombre d'une aiguille. Si l'ambiance du roman ne ressemble pas à celle transmise par la couverture, elle reste d'une grande douceur pour aborder le deuil. L'héroïne Gert n'est pas une jeune célibataire mais une veuve. Et toute l'histoire retrace finalement les différentes étapes d'un deuil et la possibilité de rencontrer à nouveau l'amour quand cela semble impossible. Et comme toute héroïne célibataire, Gert ne déroge pas à la règle: elle est entourée de deux supers amies. Franchement insupportables voire même stupides. Totalement immatures, elles sont bourrées de clichés concernant les hommes et tentent (en vain heureusement) de les inculquer à Gert qui est en pleine reconstruction sentimentale. Cependant au fil des pages elles finissent par grandir un peu jusqu'à attirer la sympathie. Finalement, que l'on soit veuve ou célibataire, cette jolie histoire nous montre à quel point la société a rendu essentielle pour une femme l'idée de trouver ABSOLUMENT l'homme idéal. Une image de l'homme dans laquelle celui-ci ne se retrouve pas. Et nous les voyons tous se débattre avec les idées reçues et les clichés jusqu'à ce qu'enfin ils comprennent que le mieux est encore de rester soi-même et d'accepter l'autre comme il est. Si il y a beaucoup de clichés véhiculés dans ce livre, j'ai beaucoup aimé la manière dont est construit le personnage principal et sa manière d'aborder le deuil. Une jolie découverte en somme.

mercredi 17 décembre 2014

Vos lectures #39: Sauver Noël de Romain Sardou

Couverture : Sauver Noël 

  Printemps 1853, à Londres. Gloria, quarante ans, est une perle rare. Gouvernante, cuisinière, préceptrice des enfants, elle tient la vaste maison des Walden-Baxter sans jamais se plaindre. C'est alors que dans la maison voisine emménagent des étrangers vêtus de noir, qui ne vivent que la nuit. Mille rumeurs courent dans le quartier. Arrive le 25 décembre. Et Noël n'a pas lieu. Le Père Noël ne se montre pas. Une vague de tristesse submerge Londres. Une maison, et une seule, fait la fête cette nuit-là, avec un tapage insultant. Les voisins étranges. La pétulante Gloria prend l'affaire en main. L'enjeu : sauver Noël. Si c'est encore possible...

Mon avis: Un magnifique conte de Noël. L'héroïne bourrue et droite dans ses bottes est très attachante et fini par vivre des aventures fabuleuses pourtant dans un contexte très dur: la condition des enfants dans le Londres de l'époque Victorienne est déplorable. Mais grâce à une belle écriture et à des créatures magiques, Romain Sardou nous transporte dans un monde plein de magie. Malgré un affrontement entre le bien et le mal pendant le deuxième Noël sur Terre, l'histoire reste pleins de douceur et de féérie. Elle m'a tirée quelques larmes et beaucoup émue. Une excellente suite à "Une seconde avant Noël".  

lundi 15 décembre 2014

Vos lectures #38: Histoires de Vampires, Tome 5 : Tout ce que je Veux pour Noël c'est un Vampire de Kerrelyn Sparks

Couverture : Histoires de Vampires, Tome 5 : Tout ce que je Veux pour Noël c'est un Vampire 
  Noël ne s’annonce pas très réjouissant pour Toni. Sa meilleure amie a été enfermée dans un hôpital pour malades mentaux depuis qu’elle a déclaré à la police avoir été attaquée par des vampires. Pour la faire sortir de là, Toni n’a pas d’autre choix que de prouver que ces sales vampires existent vraiment. Elle a donc accepté un poste de garde du corps au service des vampires. Sauf que ce job lui apporte bien plus que ce qu’elle avait imaginé, surtout quand elle fait la connaissance de Ian MacPhie, un voyou écossais à la recherche de la femme de sa vie.
  Ian a beau avoir presque 5 siècles, il a l’apparence et le comportement d’un playboy de 27 ans. Comment un homme mort peut-il être aussi sexy ? Son pire ennemi pourrait-il être l’homme de sa vie ? Un baiser interdit pourrait donner lieu à des siècles de passion, tout ce dont ils ont besoin, c’est de quelques minutes sous le gui…  
(Ref: Booknode)

Mon avis: Bien qu'un peu longue a démarrer et a entrer dans le vif du sujet l'intrigue m'a plu. J'ai tout de suite été happée par ce nouvel univers vampirique. Tout est différent de ce que j'ai pu lire ailleurs, un peu moins mièvre parfois. Toni est un personnage fort et attachant, prête à tout pour obtenir ce qu'elle veut. Tous les personnages qui gravitent autour d'elle sont issus d'autres aventures dans les précédents volumes, cependant, cela ne pose pas problème puisque toute l'histoire est bien posée. De l'action, du sadisme de la part du méchant totalement psychopathe et une touche d'érotisme font que je compte rapidement m'intéresser aux autres tomes de cette surprenante saga. 

mercredi 3 décembre 2014

Vos lectures #37: James Potter et les contes de Noël de G. Norman Lippert

Couverture : James Potter et les Contes de Noël 
  I - Le cadeau de Merlin (au temps des fondateurs)
  II - le 1er noël de Harry Potter
  III - L'escapade de Petra (à NE PAS LIRE avant le tome 2 de James Potter - spoiler)
  
Traduit par Anne Solo.
  Source: http://lefilsdeharrypotter.hautetfort.com/archive/2011/11/18/contes-de-noel.html
(Ref: Booknode)

Mon avis: Un recueil très court puisqu'il ne comprends que trois jolies nouvelles. La première nous plonge dans le passé, du temps de la fondation de Poudlard, avec les 4 fondateurs et nous fait revisiter les contes de Cendrillon et du Petit Chaperon Rouge ainsi que la légende du Père Noël. La seconde parle du premier noël de Harry. Entouré de ses parents et de leurs amis, la nouvelle est beaucoup axée sur les sentiments ambivalents de Queudvert envers ses amis et nous permet de découvrir comment il est passé du côté sombre. Enfin la dernière est pour moi la moins importante dans le sens où elle se passe dans le futur et ne nous révèle rien de spécial si ce n'est un tout petit pan de la vie de Ted Lupin par le biais d'une jeune fille. En tout cas, ces textes sont une agréable surprise et m'ont fait passer un délicieux moment. Ce livre a été écrit par un auteur de fanfictions, et avec l'aval de J.K. Rowling herself!

mardi 2 décembre 2014

Vos lectures #36: Noël sous la couette de Lori Foster

Couverture : Noel sous la couette 
  Un recueil de nouvelles érotiques mettant en scène des histoires sur le thème de Noël.    
  Il s'en passe, des choses, le soir du réveillon : un jeune loup de la finance retrouve son amour de jeunesse dans un aéroport bloqué par la neige ; un flic désenchanté se laisse séduire par sa délicieuse voisine de palier ; un obsédé du boulot finit par s'apercevoir que sa collègue a un coeur d'or et les plus belles jambes du monde... 
  Autant de gens pour qui Noël rimait avec solitude et qui ont trouvé l'Amour au pied du sapin.
Certaines scènes sont destinées à un public majeur et averti. 

Mon avis: Alors pour ce qui est de l'érotisme, on repassera. Sur les 6 nouvelles il doit y avoir 3 scènes, et encore! Par contre des ellipses qui suggèrent des moments torrides, il n'en manque pas! Ensuite, les revirements des héros sont totalement incohérents car ce sont des nouvelles non pas des romans! Le flic bourru qui déteste Noël, les magasins, les relations sérieuses et qui change d'avis juste après une nuit d'amour, ce n'est pas crédible. En fait toute ces nouvelles auraient largement gagné en crédibilité si elles avaient été des romans parce que les personnages auraient été plus fouillés et on aurait fini par bien saisir leur changement total d'attitude et de caractère. Là, c'est une succession d'hommes et de femmes qui changent du tout au tout juste après une partie de jambes en l'air et c'est leur accorder bien peu de crédit selon moi! 

 J'ai lu ce livre dans le cadre d'une lecture commune. Vous trouverez donc l'avis de Issa sur son blog et celui de Lulu dans son boudoir! Mais pas encore, hein, ça ne va pas tarder!

mardi 11 novembre 2014

Vos lectures #35: Retour à Cedar Cove de Debbie Macomber (3 vol.)

Couverture : Retour à Cedar Cove, Tome 1 : La maison d'hôtes 
  Après la mort tragique de son mari, Jo-Marie décide de changer de vie, et reprend une maison d’hôtes dans la petite ville de Cedar Cove : la Villa Rose. Sa première cliente, Abby, a survécu à un accident de voiture, dans lequel sa meilleure amie a trouvé la mort. Elle n’a jamais eu le coeur à retourner dans la ville où elle est née, jusqu’à ce jour, dix ans après l’accident. Josh, le second client doit prendre en charge son beau-père, un vieil homme à présent, avec qui il ne s’est jamais entendu. Derrière les portes de la jolie maison d’hôtes, ces personnages inoubliables trouveront l’amour, le pardon et la possibilité d’un nouveau départ.

Mon avis: Avec beaucoup de douceur Debbie Macomber nous brosse le portrait de trois personnes, que la vie n'a pas épargné. C'est comme si cette maison d'hôte, reprise en main par Jo-Marie pour surmonter son veuvage, avait le pouvoir d'apaiser les coeurs et de guérir les âmes. Le deuil, le pardon et l'amour sont les thèmes forts de ce joli roman qui nous laisse sur un avenir plus radieux pour les héros et une pointe de mystère pour nous donner l'envie de plonger dans le second volet. 

Couverture : Retour à Cedar Cove, Tome 2 : Un printemps à la Villa Rose 
  Installée depuis peu à Cedar Cove, Jo Marie commence à s'y sentir chez elle. Avec l'arrivée du printemps, sa maison d'hôtes - la Villa Rose - affiche complet. Kent et Julie ont décidé d'y célébrer leurs noces d'or - le seul problème, c'est que leur couple paraît au bord de l'explosion. Leur petite-fille, Annie, joue les arbitres. Femme d'affaires, Mary Smith a connu les plus grands succès dans sa carrière. Désormais atteinte d'une grave maladie, elle ne peut plus échapper à un douloureux regret. Près de dix-neuf ans plus tôt, elle a rompu avec son seul véritable amour, et revient à Cedar Cove pour obtenir son pardon. Et puis, il y a Mark, l'homme à tout faire, dont Jo Marie commence à apprécier la compagnie... 

Mon avis: Un peu déçue par ce nouveau roman dans le sens où l'une des pensionnaires est franchement antipathique et fort égoïste. La seconde est quelque peu immature mais déjà plus attendrissante. De plus j'avais espéré que la relation entre Mark et Jo Marie évoluerait un peu mais cela n'a pas vraiment été le cas. Cependant, retrouver le ton très doux de l'écrivaine a été très appréciable. Les différentes étapes du deuil et le pardon semblent être ses sujets de prédilection et ils sont parfaitement maîtrisés. Alors même si quelques détails m'ont rebutée, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce Printemps à la Villa Rose.

dimanche 9 novembre 2014

Vos lectures #34: Retour à Little Wing de Nickolas Butler

Ce livre a été lu dans le cadre des matchs de la rentrée littéraire 2014 PriceMinister-Rakuten MRL14
Le règlement est ici!

Couverture : Retour à Little Wing 
  « Ces hommes qui sont tous nés dans le même hôpital, qui ont grandi ensemble, fréquenté les mêmes filles, respiré le même air. Ils ont développé une langue à eux, comme des bêtes sauvages. »
Ils étaient quatre. Inséparables, du moins le pensaient-ils. Arrivés à l’âge adulte, ils ont pris des chemins différents. Certains sont partis loin, d’autres sont restés. Ils sont devenus fermier, rock star, courtier et champion de rodéo.
Une chose les unit encore : l’attachement indéfectible à leur ville natale, Little Wing, et à sa communauté. Aujourd’hui, l’heure des retrouvailles a sonné. Pour ces jeunes trentenaires, c’est aussi celle des bilans, de la nostalgie, du doute…
Nickolas Butler signe un premier roman singulier, subtil et tendre, récit d’une magnifique amitié et véritable chant d’amour au Midwest américain.

Mon avis: D'une écriture simple, parfois crue, et pourtant très douce, Nikolas Butler nous entraîne dans le Wisconsin, dans la vie de 4 amis d'enfance. De manière originale, chaque chapitre porte une lettre qui correspond au prénom du personnage qui raconte l'histoire. C'est ainsi que les points de vue se mêlent,  et nous voyons les sentiments, les opinions  qui divergent parfois. Chacun à sa manière se cherche pour finalement mieux se retrouver à Litte Wing, la petite ville de leur enfance, là où tout a commencé pour eux. Si les protagonistes sont totalement différents, ils n'en restent pas moins attachants avec leurs défauts et leurs qualités. Et même si parfois l'auteur pêche par quelques clichés sur les gens de la campagne, l'amour qu'il porte cette région transparaît dans chacun de ses mots. Il nous permet de découvrir une belle amitié virile, brute, avec les éloignements que la vie amène inévitablement, les petites blessures, les coups bas mais elle n'en est que plus précieuse, pleine d'amour et de pudeur. Une amitié d'hommes forts que j'ai pris énormément de plaisir à lire.
Je donne un 4/5 à ce livre et je le recommande vivement!

mercredi 5 novembre 2014

Vos lectures #33: La Famille Beauchamps de Mélissa de la Cruz (3vol.)

Couverture : La Famille Beauchamps, Tome 1 : Les Sorcières de North Hampton 
  Joanna Beauchamp et ses filles, Ingrid et Freya, vivent à North Hampton, à la pointe de l’île de Long Island. La ville, belle et brumeuse, semble comme figée dans le temps, et les trois femmes y mènent une vie en apparence paisible.
En réalité, elles sont de puissantes sorcières : ressusciter les morts, guérir les blessures et les peines de cœur, prédire l’avenir… autant de pouvoirs qu’elles n’ont pourtant pas le droit d’utiliser. Jusqu’au jour où Freya, la fille rebelle, emportée dans un dangereux jeu de désir entre deux frères, met son secret en péril.
Et quand North Hampton devient le théâtre d’évènements tragiques, les trois femmes comprennent qu’elles ne pourront plus longtemps dissimuler leur vraie nature.


Mon avis: Un zeste de magie, un rien d'histoire, un peu de mythologie scandinave, de belles histoires d'amour et vous obtenez une très jolie histoire. Des sorcières coincées à notre époque sans pouvoir utiliser la magie est pour le moins original. Certains détails relatifs à leur immortalité et à leurs différentes vies restent assez nébuleux pour moi. Cependant, l'auteure nous entraîne, avec une écriture très douce, à la rencontre de trois héroïnes fort attachantes. Et elle nous montre que même aujourd'hui, la "rumeur" peut encore faire des ravages sans que les erreurs du passé ne servent de leçon. La fin est très surprenante lors des révélations et l'épilogue nous laisse carrément sur notre faim. Mélissa de la Cruz a parfaitement réussi à me donner l'envie de lire la suite de sa saga. 
Ce livre a été lu dans le cadre du BQC: Événement Halloween 2014  

Couverture de Les Sorcières de North Hampton, Tome 2 : Le Doux Baiser du Serpent 
  Joanna et ses deux filles, la sage Ingrid et l’impétueuse Freya, savourent la paix retrouvée dans leur petite ville de North Hampton. Quand Freddie, le frère jumeau de Freya, réapparaît soudain après des siècles d’emprisonnement, la jeune fille commence par se réjouir. Car son frère adoré est forcément innocent. Mais c’est Killian, le fiancé de Freya, que Freddie accuse… Ingrid, de son côté, est amoureuse de Matt Noble, le séduisant inspecteur de police. Mais entre une sorcière et un mortel qui ne croit pas à la magie, une histoire d’amour est-elle possible ? Joanna, quant à elle, est contactée par l’esprit d’un mort et forcée de se replonger dans de douloureux souvenirs. Les trois femmes pourront-elles préserver leur équilibre, et sauver ceux qu’elles chérissent ? 

Mon avis: Un deuxième tome un peu moins bien que le premier. Plus long a démarrer, il est au début difficile de replonger dans l'histoire. C'est avec plaisir cependant que l'on retrouve les trois sorcières dont les ennuis s'aggravent au fil des pages. Par contre, le duo Ingrid-Mat est franchement agaçant dans leur relation, c'est dommage. Heureusement, le mystère et le suspense reprennent la main vers le milieu du roman pour nous laisser sur une fin vraiment palpitante!

 Couverture de Les Sorcières de North Hampton, Tome 3 : Les Vents de Salem 
  Le livre La sorcière Freya Beauchamp est coincée en 1692, à Salem qui plus est, sans aucun souvenir de son passé. Le puissant Loki l’y a envoyée, à trois cents ans de sa mère Joanna et de sa sœur Ingrid. Si Freya est prise en train de pratiquer la magie, elle sera forcée de revivre les célèbres procès des sorcières et cette fois, même son immortalité ne pourra pas la sauver. Pendant ce temps, la North Hampton du xxie siècle est confrontée à d’autres problèmes. Joanna et Norm consultent l’Oracle pour obtenir des conseils, et Freddie et ses alliés pixies sont à la recherche d’un totem disparu qui pourrait les aider à rouvrir un passage dans le temps et à ramener Freya à la maison. Quand Ingrid pour sa part croise la route d’un amour de jeunesse, elle se met à douter de sa relation avec l’inspecteur Matt Noble… Entre présent et passé, Les Vents de Salem distille avec habileté rebondissements et suspense, pour le plus grand plaisir des fans assidus et des nouveaux adeptes de la série.

Mon avis: Si le second volet été un peu décevant pour moi, le troisième a largement été au-delà de mes espérances. Les voyages dans le temps, le passé et le présent qui se mélangent donnent à l'histoire beaucoup de vie. De plus l'auteur utilise avec précision les faits réels déroulés à Salem dans lesquels se mêlent ses héros avec beaucoup de réalisme. On retrouve aussi quelques détails supplémentaires sur la mythologie scandinave, et franchement c'est intéressant et l'écriture légère de l'auteur empêche la lourdeur de s'installer au milieu de tout ces détails que l'ont doit connaître pour comprendre l'histoire. Enfin, on apprend à mieux découvrir Freddie qui est un personnage très attachant. Bref une excellente fin pour clôturer cette saga originale. 

Bilan de la saga: Mélanger de la mythologie scandinave, très peu connue, à des faits historiques était un pari audacieux que l'auteur a bien fait de faire. Ses personnages sont parfaitement intégrés dans l'histoire des puritains de Salem tout autant qu'au milieu du XXIème siècle. Et si les 3 tomes sont assez inégaux au niveau de la qualité des aventures de la famille Beauchamps, il n'en reste pas moins que le suspense est suffisamment distillé pour donner envie aux lecteurs de persévérer et d'achever la lecture. 


Certaines scènes à caractère sexuel sont destinées à un public averti.

jeudi 30 octobre 2014

BQC: Evènement Halloween 2014

(Made by Agnah - Image de départ by gailee


 
   Bethsabée était tranquillement en train de se préparer pour la soirée. Au programme,séance de spiritisme en plein milieu d’un cimetière… Bethsabée n’avait pas vraiment eu son mot à dire. Ses amis avaient déjà tout programmé quand elle avait été mise au courant de l’existence même d’une soirée pour Halloween. La perspective de ce genre d’expérience ne l’enchantait pas vraiment. Elle était plutôt du genre superstitieuse et un bon film d’horreur avec bonbons à volonté lui aurait amplement suffit pour estimer avoir passé une très bonne soirée.
    Elle avait opté pour une tenue simple : jean et T-shirt noirs, baskets et veste rouge sang. Elle avait également mis un bracelet orange pour parfaire sa tenue. Pas de déguisement cette année. Quelque chose de simple et de confortable serait beaucoup plus pratique si jamais il lui fallait prendre ses jambes à son cou.
     Bethsabée prit la route au volant de sa voiture. Il n’était que 18h mais les rues étaient déjà pleines de petits groupes d’enfants déguisés et visiblement impatients de remplir leurs sacs ou leurs seaux de bonbons ou autres sucreries. Certains déguisements étaient vraiment réussis, comme celui de ce zombie qui s’était jeté sur la voiture de Bethsabée alors qu’elle attendait qu’un feu passe au vert. Son maquillage était tellement réussi qu’on aurait vraiment dit que sa peau partait en lambeaux.
      La jeune femme se gara à l’entrée du cimetière. Elle prit une grande inspiration, redoutant ce qui allait se passer au cours de la soirée. Elle sortit de sa voiture et se dirigea vers le centre du cimetière. De loin, elle pouvait déjà apercevoir ses amis qui l’attendaient.
            – Toujours le dernier/la dernière hein Bethsabée!lui cria Cal à son arrivée.
            – Que veux-tu, j’aime me faire désirer, répondit Bethsabée du tac au tac.
            – Bon, et si on commençait, proposa Maëra en sortant des bouteilles de derrière une tombe. Je sens que cette soirée va être démentielle !
            Le groupe d’amis commença à boire un peu en attendant que la nuit tombe. Il ne restait plus grand-chose dans les bouteilles une fois le moment de s’asseoir autour de la tablette de Ouija venu. Tout le monde était rassemblé, assis en tailleur, pour faire un cercle autour des éléments apportés en vue de l’expérience : bougies allumées et tablette de Ouija. Peu de choses mais n’ayant jamais fait ça, le groupe d’amis avait choisi le plus simple.
            – Alors, qui voulez-vous invoquer ? demanda Maëra.

[Quête n°1 : Esprit es-tu là ?
Objectif : lire un livre avec une créature rappelant Halloween
Récompense : ?]

Couverture : La Famille Beauchamps, Tome 1 : Les Sorcières de North Hampton 


       [Quête facultative
Objectif : Écris ta propre suite
 Récompense : ?]
 
  Bethsabée se garda d’intervenir. Elle préférait leur laisser croire que de simples bougies au milieu d’un cimetière allaient leur permettre d’appeler un mort. Elle savait pourtant ce qu’il fallait faire. Mais personne ne connaissait sa véritable nature. Ils étaient amis depuis déjà quelques années. Tous l’appelaient sorcière en riant parce qu’il se passait toujours des choses étranges autour d’elle. Mais personne n’y croyait vraiment. Les humains ne voient jamais plus loin que leur bout du nez.
  Bethsabée se prit cependant au jeu. Les quelques verres d’alcool l’y aidèrent Entre deux fous rires, elle surprit Cal en train de faire bouger le ouija. En fait au bout d’un moment il ne se cachait même plus. Mais leur complicité était là et tous s’amusaient comme des enfants.
Un peu ivre, la jeune sorcière se lâcha et discrètement commença à faire léviter tout doucement une bougie. Maëra éclata de rire, persuadée que Cal leur jouait un nouveau tour. Quant à Cal, il croyait aussi à une supercherie de l’une de ses amies.
Mais soudain, Bethsabée blêmit. Au-delà de la flamme vacillante de la bougie, elle l’aperçut. Debout près d’une pierre tombale, elle ne la quittait pas de son regard dur. Dur et possessif. L’alcool avait anesthésié ses sens, sinon, la jeune sorcière l’aurait forcément senti. Et se serait protégée. La bougie tomba brutalement en s’éteignant. Une rafale de vent éteignit les autres et les trois amis furent plongés dans le noir, uniquement éclairés par la lumière blanche de la lune.
  Mais Bethsabée le voyait clairement. Elle distinguait même les tatouages gothiques qui dépassaient de son col et de ses manches qu’elle avait maintes fois caressés, embrassés. Elle ne comprenait pas comment il l’avait retrouvée. Mais elle ne pouvait pas rester. Ils avaient eu leur chance. Plusieurs fois même. Mais ils avaient encore échoué. Elle ne voulait plus souffrir.
  Se reprenant, elle insuffla discrètement à Cal et Maïra l’envie soudaine de rentrer chez eux pour dormir. Essuyant nerveusement ses mains sur son jean, priant pour qu’il ne la rejoigne pas, elle les suivit.
  Le cœur battant à tout rompre, elle réussit à monter dans sa voiture. Jetant un coup d’œil dans son rétroviseur, elle le vit à l’entrée du cimetière. Leur regard s’accrocha et elle sut qu’elle le reverrait. Mais pas ce soir. Revoir son âme sœur sans qu’elle ne s’y attende l’avait bouleversée. Elle devait d’abord se reprendre pour lui expliquer que c’était impossible. Ils avaient échoué tellement de fois qu’elle ne pouvait les compter. Mais les aïeules du clan étaient formelles : Ils devraient essayer encore et encore, tout au long des siècles. Jusqu’à ce que la prophétie se réalise. Peu importe les conséquences. Et c’est pour ça qu’elle avait fui sa famille, son identité, son clan.
  Elle ne devait pas céder. Elle devrait essayer encore elle le savait, mais pas tout de suite.
Dans une autre vie peut-être.
  Cette nuit-là, Bethsabée s’endormie, s’imaginant être enfin dans ses bras, en paix.

 

mardi 21 octobre 2014

Vos lectures #32: Native de Gala de Spax (5 vol.)

Une nouvelle participation à la Masse Chronique dont le principe consiste à vous donner un livre en échange d'une critique publiée sur le net. C'est organisé par le Service Presse: Éditions Sharon Kena.

Couverture : Native, tome 1 
  Louna est une belle trentenaire qui mène une vie paisible jusqu'au jour où son père lui apprend qu'elle n'est pas une simple humaine. Elle a une particularité singulière et doit vivre avec, mais cette différence l'oblige à suivre un chemin qu'elle n'avait pas prévu d'emprunter, ... l'amour. A travers sa quête, Louna fait la connaissance de nouvelles espèces et traverse l'univers pour découvrir qui elle est vraiment. 

Mon avis: En voilà une histoire! Gala de Spax ne fait pas dans la dentelle. Elle nous plonge dans un univers hallucinant et plein de surprises dans lequel les croyances religieuses sont mises à mal. Mais surtout elle aborde des thèmes très risqués comme le viol, la situation des femmes au Moyen-Orient, le tout sans prendre de pincettes. Elle trace son histoire la rendant presque dérangeante par moment. Et finalement, c'est ce qui m'a plu. Le fait que l'auteure garde son ton cru et direct et utilise des sujets parfois tabous sans se soucier des réactions du lecteur pour garder toute son authenticité à son roman. De plus elle nous offre 2 personnages principaux hauts en couleurs! Akarel est macho, sexiste, violent et sans pitié tandis que Louna, elle, est colérique, capricieuse, fainéante et commet des actes franchement immondes. Bref des anti-héros que j'ai adoré détester et que j'ai hâte de retrouver dans le prochain tome.  
________________________________________________________ 
Couverture : Native, tome 2 
  Une reine à tête de mouche déguisée en Cendrillon, une horde de gentils dragons sanguinaires, … Louna n'est pas au bout de ses surprises dans ce deuxième tome. La vie loin de la terre n'est décidément pas de tout repos ! 

Mon avis: Un deuxième volume sans temps mort. Louna accepte plus ou moins enfin sa destinée et devient une fine politicienne. Mais comme toujours pour elle, les choses tournent en catastrophe. Au fil des pages, Arakel et elle changent de nature, se disputent, s'aiment, se séparent, se réconcilient, le tout en essayant d'échapper aux manipulations de ceux qui veulent les séparer. Ils doivent se battre en permanence contre leur nature profonde, la raison ou leurs sentiments ambivalents. Mais finalement, ils sont comme tout le monde. Natifs, démons, humains, tout le monde cherche l'âme sœur et se bat pour l'amour. Mais eux, jusqu'où sont-ils prêt à aller pour cet amour qui semble pourtant maudit? Parce que certes, leur histoire est terriblement romantique, mais elle ne va pas sans dommages collatéraux. Là encore, l'auteure joue sans pitié avec l’ambiguïté de nos sentiments pour ses deux héros si détestables et parfois cruels mais pourtant si attendrissants.  

 Couverture de Native, tome 3 
  Louna a choisi d'épouser le mal. A-t-elle eu raison d'écouter son cœur au détriment de son âme ? Seul le Diable pourra le décider. Ce 3ème tome va bouleverser sa vie de femme et de mère … pour l'éternité.

Mon avis: C'est avec bonheur que j'ai retrouvé mes héros si détestables. Ce troisième volume, plein de rebondissements, n'en fini pas de surprendre. Comme toujours, rien n'est tout blanc ou tout noir dans le monde créé par Gala de Spax et encore moins les personnages principaux. Il suffit que l'on s'attache un peu à eux pour qu'ils commettent des actes abominables. Et ceux qui nous paraissent si mauvais font preuve d'une grande humanité. Impossible de savoir à l'avance où l'auteur va nous mener et cela rend la trame bien plus intense. J'ai hâte de voir ce qui nous attend dans le volume 4! 

 Couverture de Native, tome 4 
  Lorsque Louna doit s'occuper d'une adolescente un peu trop revêche à son goût, les choses tournent vite au vinaigre. Arrivera-t-elle à la conduire à sa destinée ou succombera-t-elle aux délices de l'interdit ?

Mon avis: Aucun temps mort dans ce 4ème opus. Encore une fois Gala de Spax utilise des thèmes malheureusement courants dans notre société, et n'hésite pas à les transposer dans son univers quitte à mettre son lecteur mal à l'aise en lisant des scènes franchement malsaines. Cependant, impossible de ne pas continuer la lecture tant les rebondissements sont nombreux et les personnages addictifs. L'incessant va et vient de Louna entre les deux hommes de sa vie devient très pénible à la longue, mais il faut dire que le trio Arakel-Louna-Kalaren affronte des situations dramatiques et nous garde en haleine tout le long. De plus sachant que l'héroïne est incapable de prendre les bonnes décisions, on espère qu'elle finira par faire le bon choix en amour. Et ce n'est pas gagné! 

 Couverture de Native, tome 5 
   La vie sur terre est une nouveauté pour Kalaren. Au hasard d'une rencontre, il va faire la connaissance d'une jeune fille solitaire et va tout tenter pour la protéger de dangereuses créatures qui peuplent son village. Louna n'est jamais bien loin et surveille de près cette nouvelle relation d'amitié qui se tisse entre un calomniateur et une humaine …

Mon avis: Centrée sur la parenthèse que s'offre Kalaren sur Terre, cette histoire est assez déconcertante et bien cruelle. Par le biais de la douce et triste Cosette/Satine, nous découvrons une nouvelle race assez particulière. Ce dernier tome très court est aussi très brutal dans le sens où personne n'est épargné, même les plus innocents. Bref, du grand Gala de Spax qui nous offre ici une fin à sa saga si forte et dérangeante mais pourtant si addictive! 

Bilan de la saga:  Je dois avouer que j'ai été tout de suite surprise par le style de l'auteur. Brutale, sans pitié, elle malmène avec brio ses personnages qui ne nous laissent pas indifférents. Tendres, humains, doux, ils apparaissent les pages suivantes d'une cruauté sans commune mesure, égoïstes et haïssables. Impossible de les aimer tout au long des 5 volumes ou de les détester totalement. Nos sentiments à nous aussi sont drôlement malmenés par Gala de Spax! Et c'est ce qui donne toute sa dimension à ce fol univers qu'elle a créé.

dimanche 19 octobre 2014

Vos lectures #31: Tara Duncan vol.12 de Sophie Audoin-Mamikonian

Couverture : Tara Duncan, Tome 12 : L'ultime combat 
  Tout est-il perdu ? Tara est épuisée. La puissance de sa terrible magie la met en première ligne pour lutter contre la comète qui tente toujours de dévaster les planètes démons et d'en collecter les âmes.
   Lentement, mais sûrement, les sorceliers plient sous les assauts incessants.
   Et les choses se compliquent, lorsque la reine des elfes est assassinée dans le Palais de Tingapour. Qui veut empêcher la reine de parler, et pourquoi ?
Sans compter que l'histoire d'amour entre Tara et Cal est suffisamment fragile pour que la jeune femme doute. Robin parviendra-t-il à reconquérir le cœur de la belle héritière ?
  Envoyés en mission dans l'espace profond, Tara, le magicgang, mais aussi Archange, Maître Chem, Mourmur Duncan, Mara ou Selenba, vont déterrer un secret enfoui depuis plus de cinq mille ans.
  Par une ironie du sort, Tara sera-t-elle sauvée par son pire ennemi Magister ? Ou alors est-ce encore un coup tordu du Sangrave pour dominer l'univers ?
   L'ultime combat vient de commencer. Et tous ne survivront pas.

Mon avis:  Une série clôturée avec brio. Tous les ingrédients de SAM son présent: du mystère, de l'action, de la stratégie, du rire, de l'amour. Et même si tout est "trop" bien qui fini bien, ce livre a été un réel plaisir à lire. Du début à la fin, vous avez été happée par les découvertes qui émaillent l'histoire tout en attendant enfin "THE" révélation: QUI EST MAGISTER??? Et bien on ne sait pas!  Et finalement, heureusement qu'une nouvelle série commence du point de vue de Cal parce que, cette fin tant espérée soulève encore de nouvelles interrogations! Bien joué SAM!

mardi 14 octobre 2014

Vous avez regardé The Walking Dead S5, ep.1

  Enfin.
  Depuis des mois vous attendiez ce moment. Vous en rêviez. Et dimanche soir, votre vœu s'est réalisé.  

Les inédits de The Walking Dead sont arrivés.  

   C'est donc le cœur palpitant que vous vous êtes plongée avec délice dans cette saison 5 qui promet de vous tenir en haleine pendant 16 épisodes.
  Vous n'avez pas été déçue. 
  Vous avez retrouvez Rick, Daryl (so sexy) et les autres toujours coincés dans leur wagon (ce qui a dû leur paraître sacrément long, depuis le temps qu'ils y étaient :D) lors du dernier épisode de la saison 4. 
  Et des les premières secondes, vous êtes happée par la tension extrême qui règne. Pas le temps de vous poser, les scènes atroces, à la limite du soutenable vous sautent au visage. 
Tout y est, les zombies, le sang, les hurlements, l'angoisse, le suspense et quelques flashback pour comprendre certaines choses. 
  Et surtout le plaisir de retrouver vos héros que vous avez appris à aimer depuis le premier épisode. 
  Et justement. Ça fait un peu trop longtemps qu'ils survivent tous. Ce qui vous fait craindre une saison 5 bouleversante avec la disparition de l'un ou l'autre de vos chouchous. Et même si vous espérez vous tromper, vous le savez, les scénaristes sont supers sadiques. Va falloir s'y faire.
  En attendant, ils sont là (même si il en manque un(e) et pas des moindres) vous n'avez qu'une hâte: être lundi prochain pour voir la suite!

lundi 6 octobre 2014